Toutes les Publications De Alyson

Un weekend à Bruges, ville de l’amour…

Publié sur 0 Commentaire4min. de lecture170 vues

Ça fait maintenant plusieurs mois que nous sommes confinés dans notre tout petit pays qu’est la Belgique. Même si le pays regorge de beaux endroits, nous avons nos villes favorites dns lesquelles nous adorons nous exiler le temps d’un long weekend pour se ressourcer. Pour cette fois, quelques jours après l’arrivée du printemps, nous nous rendons à Bruges, la ville des amoureux, à quelques minutes à peine de la mer du Nord!

Le fameux béguinage (en néerlandais : begijnhof) et son champs de jonquilles!

Comment se rendre à Bruges?

Depuis Namur, Liège, ou encore Charleroi, Bruges se situe à environs 2 heures de route en voiture. Comptez 3h30 depuis Paris. Il est aussi possible de s’y rendre en train, la ville est bien desservie. De plus, vous êtres à quelques minutes de Knokke, notre station balnéaire belge préférée…

Si le covoiturage vous tente, n’hésitez pas à jeter un oeil sur blablacar également, en avril, il y a de nombreux trajets proposés, surtout si vous voyagez un vendredi ou un dimanche soir.

Bruges est le petit point rouge sur la carte de la Belgique.

Où dormir à Bruges? Combien ça coûte?

Comme nous sommes arrivés en voiture, nous avons opté pour un logement en périphérie du centre. En effet, il y a de nombreuses rue ou le stationnement est gratuit pendant 4 heures avec le disque. De plus, nous n’aimons pas nous aventurer au coeur des grandes villes touristiques en véhicule motorisé.

Notre choix s’est donc port sur le B&B Pickery à quelques minutes à pied du centre. Il s’agit d’un logement très bon rapport qualité prix. Nous avons payé 88€ pour 2 personnes pour 2 nuits, à quoi il a fallu ajouter 12€ de taxes de séjour et 40€ de petit déjeuner continental (en chambre, covid oblige). Comptez donc un total de 140€ pour 2 pour 2 nuits en chambre deluxe avec petit déjeuner et parking gratuit à proximité.

Petit déjeuner continental servi en chambre! On s’est régalé!

La chambre deluxe est assez basique, mais très lumineuse, très propre et assez bien équipée (armoire, table, 2 chaises, bouilloire, frigo, petits accessoires de toilette, suffisament de prises, micro-onde sur le pallier).

Où se garer à Bruges?

Le stationnement à Bruges est très facile et gratuit! À condition d’accepter de marcher une dizaine de minutes avant de pénétrer la ville. Il y a pas mal de grands parkings gratuits aux extérieurs de la ville. Pour votre part, nous avons opté pour le parking suggéré par notre B&B, situé à 3′ à pieds de là. En venant du B&B, passez sur le pont, et sur votre gauche, juste après le restaurant La Tâche, vous avez un parking d’accès gratuit d’une trentaine de places.
Une autre année, nous nous étions garés au parking « Randparking Coiseaukaai » sur google, gratuit et très proche de l’entrée de la ville également.
Un peu plus excentré, il y a aussi le parking « P&R Boogschutterslaan » avec des navettes gratuites et assez régulières qui vous amènent au centre ville (juste devant le Beffroi!)

Quand aller à Bruges?

Naturellement, le plus beau moment de l’année pour visiter la Venise du Nord selon nous est à l’aube du mois d’avril! Pourquoi? Pour 3 raisons importantes pour nous.
• La première : c’est le moment idéal pour admirer la multitude de parterres ornés de jonquilles et de tulipes dans et à l’extérieur de la ville. Le béguinage n’aurait pas le même charme avec toutes ses tulipes fanées… Et si vous aimez les fleurs, vous aurez peut-être l’occasion de voir des cerisiers et des magnolias en fleur… Sans parler des forsythias!

Les jonquilles du béguinage en fleur…

• La deuxième raison est que la météo du mois d’avril, tantôt ensoleillée, tantôt un peu plus capricieuse, est la plus adaptée à une ville romantique comme celle de Bruges. Les canards et les cygnes pataugent dans les abords des lacs, les chants d’oiseaux marquants l’arrivée du printemps résonnent aux 4 coins de la ville, et ces manteaux qu’on s’attache autour de la taille confirment que l’hiver est bientôt derrière nous!

• La troisième raison est relative aux touristes. Naturellement, cette année, il y avait très peu de touristes à cause des restrictions liées au virus, mais chaque année, nous nous rendons à Bruges avec les élèves juste avant les vacances de Pâques, et, en plus d’une météo généralement très agréable, les touristes sont encore très discrets. Si vous aimez flâner dans les ruelles, vous poser le long des canaux, faire une balade en bat ou en calèche, vous rendre dns un musée, et j’en passe,… ce peu de touristes est un atout majeur pour le choix du quand!

Malheureusement, les balades en calèche sont bannies en période de covid…

Les incontournables de la ville.

Jour 16 : Mammoth Lakes – Mono Lake – Yosemite NP

Publié sur 0 Commentaire7min. de lecture232 vues
Pas d'image

Nous quittons Bishop de bonne heure car la route est longue aujourd’hui et les arrêts prévus sont nombreux… On passe prendre un petit déj chez Erick Schats bakery 763 N Main St, Bishop, c’était terrible! Loulou est en forme pour la suite!

loulou dans la voiture avec un tatouage sur le bras droit
Loulou avec son tatouage du Bearizona

Mammoth Lakes

Coût: Gratuit

Sur la route vers Yosémite, on s’aventure un peu vers Hot Creek Geological Site. Ce sont des sources d’eaux chaudes, interdites à la baignade, mais avec des couleurs turquoises presque irréelles! Le site est ouvert du lever au coucher du soleil, si vous avez le temps, ça vaut la balade!

Si vous avez le temps toujours et que vous souhaitez un peu vous évader sur la route avant Mammoth Lakes, rendez-vous jusque Hot Spring Water : là se nichent des sources d’eau chaude. Les locaux les ont secrètement canalisées dans de petits bassins style jacuzzi, et tout ça en plein air dans le décors de la photo plus haut. Alors, ne demande pas aux habitants du coin où elles se trouvent, ils ne te dévoileront pas leurs secrets. Normal, ils veulent préserver la beauté des lieux et éviter le tourisme de masse. Du coup, on a lu sur un blog qu’il fallait longer la route 395, pas loin du Yosémite Mammoth Airport, vous prenez la Benton Crossing Road puis la Whitmore Tubs Road. Et là, là vous de choisir dans laquelle vous voulez vous baigner, nus, c’est la tradition… Un conseil, aide-toi de google maps en mode satellite pour repérer les sources. Tu nous en diras des nouvelles!

On arrive alors vers Mammoth Lakes, une vaste station de ski réputée, très vivante en hiver, et du coup, plus calme l’été. Attention, les prix sont assez élevés et dans notre cas, ce n’est pas vraiment justifié vu qu’on ne fait que passer. La balade est sympa, on est dépaysés total! On se croirait presque en Suisse! En plus, le ciel bleu est au rendez-vous!

Balade dans Mammoth lakes

N’hésitez pas à vous balader un peu à gauche à droite, vous tomberez sur des petits points de vue toujours sympas, et à quelques endroits, on a même pu faire trempette (jusqu’au bassin, on vous rassure, l’eau est glacée! L’eau bouillante n’est pas venue jusqu’ici apparement…)

Mono Lake

Coût: Gratuit

La route continue et longue le versant est de la Sierra Nevada. Elle nous mène à Mono Lake, un lac qui se caractérise par sa très forte salinité et ses concrétions de tufs karstiques. Sur le chemin de sable pour arriver au lac, il y a déjà sur le côté ces fameuses concrétions calcaires, les “tufas”. Ces cônes sont en fait des mini-volcans : l’activité volcanique sous le lac a dégagé par endroits du gaz, qui, en s’échappant, a créé une réaction chimique avec l’eau du lac, créant au fil du temps ces concrétions. Petit à petit, l’eau du lac a baissé (la taille du lac a été divisée par 60 !), et les tufas se sont révélées à la surface. Nous, on avait emporté le pic nic et on s’est posés la pour midi, la vue était plutôt sympa! :p

Attention : beau de loin, mais plus vous vous rapprochez de l’eau et plus vous allez être envahis par les mouettes et les moustiques, sans parler de l’odeur (berk berk!), donc gardez vos distances!

Yosemite NP

Coût: 30$/ voiture => plan!

Le ventre bien rempli, en route pour une après-midi à Yosémite! Après avoir passé le Tioga Pass (3031 mètres), col situé à l’entrée du parc de Yosemite, la route offre des points de vue magnifiques. Attention aux ours malgré tout ! On espérait en voir, mais ce sera pour une prochaine…

On se balade jusqu’au Yosemite Visitor center sur la Tioga Road. La route est agréable, facile, les paysages sont merveilleux. Elle nous emmène assez haut, on a même pu toucher de la neige, ce qui est complètement dingue vu le contraste avec hier à Death Valley!!

Premiers aperçus ensuite de Yosemite, on voit déja de belles cascades et de grands arbres. C’est un parc très agréable, traversé par des allées où on peut faire des randonnées et du vélo. Il y a beaucoup de familles et les animaux se promènent en liberté. On a déjà vu des biches des écureuils et des petits oiseaux bleus et noirs très jolis. C’est un vrai enchantement.

aperçu de Yosemite
Premier aperçu de Yosemite

Si vous voulez vous dégourdir un peu les jambes, via le Lower Yosemite Falls Trail, vous pouvez aller jusqu’aux chutes d’eau du même nom en 15 minutes à pieds. Ca grimpe pas mal mais relativement facile.

Nous on s’y est aventuré, mais on a un peu été déçus car beaucoup trop de monde, des touristes qui crient et qui laissent trainer leurs déchets, qui s’imposent et s’éclaboussent.

Les principales curiosités du parc sont les suivantes:

Taft Point Trail, c’est une superbe randonnée d’environ 3,5 km aller-retour. Nous n’avons pas eu l’occasion de la faire mais il parait qu’elle permet de prendre compte de la richesse des environnements de Yosemite. On commence la première partie de la rando dans la forêt avec de jolies ambiances, de jolies lumières qui traversent les pins, souvent immenses. Ensuite vient la seconde partie où l’on quitte la forêt pour accéder à des parois rocheuses qui amènent directement à un point de vue époustouflant. Par contre, sujets au vertige s’abstenir…

Mirror Lake : Il y a pas mal de jolis cours d’eau et de petits lacs à Yosemite, mais Mirror Lake est l’un des plus beau.  Beaucoup plus calme que certains coins un peu trop squattés par les touristes, il offre un joli point de vue sur Half Dome vu d’en bas. Le trail de Mirror Lake est très simple, accessible aux handicapés, et doit faire un peu moins de 3 kilomètres. Accessible en bus ou en voiture en suivant Southside drive.

Olmsted Point: L’un des points de vue les plus grandioses du parc! Depuis le promontoire, on embrasse d’un seul regard la vallée de la Tenaya Creek. Superbe panorama de la vallée!

Photo prise de Olmsted Point avec une vue complète sur la vallée de la Tenaya Creek
Olmsted Point – vallée de la Tenaya Creek

El Capitan Medow: Avec ses 900m de haut, elle est la plus haute falaise monolithique du monde! On est ici au milieu d’une prairie et on voit le spectacle d’en bas. Avec herbe qui nous arrive aux genoux et deux biches à moins de 10 mètres, le spectacles est plutôt cool!

Photo de El Capitan Medow au coucher du soleil
Une des photos les plus connues – El Capitan Medow

Glacier Point : encore l’un des points de vue remarquables du parc. De là, on accède à une vue imprenable sur Half Dome et sur ses immenses cascades. Difficile de voir autant de choses d’un seul endroit. Forcément un tel lieu est un peu prisé des touristes, donc un conseil, allez-ici tôt. La lumière n’en sera que plus belle. Nous, pour le coup, on l’a fait en fin de journée… Par contre, la photo est un peu enfumée car les incendies de forêts de juillet 2017 venaient de se produire 2-3 jours auparavant. Dommage.

Glacier Point, vue sur le half dome et la vallée avec le coucher du soleil
Glacier Point, vue sur le half dome

Nous avions en projet de nous rendre jusque Mariposa Grove, qui rassemble pas loin de 500 arbres dont les plus emblématiques : Grizzly Giant, le plus imposant et le plus vieux mais pas forcément le plus spectaculaire, Fallen Monarch, couché depuis plusieurs sicèles, Bachelor and the three Graces, California Tunnel tree, taillé pour permettre le passage des diligences, Faithtul Couple, deux arbres qui ont fini par fusionner et Clothespin tree, l’arbre pince à linge ! Malheureusement le site était en travaux, et donc complètement inaccessible pendant quelques mois. Snif snif…

Du coup, on s’est consolé en allant à  Merced Grove pour tout de même voir des séquoias! On passe quand même pas ici pour ça aussi! On vous prévient, il faudra fournir un dernier effort pour la journée : pour le coup, une petite marche de genre 1h30 aller-retour t’attend, avec une belle montée sur le chemin du retour (mes cuisses s’en souviennent… et loulou aussi!)

Le chemin est bien balisé, il y a plein de chouettes choses à voir, mieux que ce qu’on espérait en somme!

Merced Grove, un impressionant séquoias et loulou
Loulou et les séquoias
Racine d'un séquoias et loulou
Racine de séquoia

Plus loin, en continuant vers la sortie du parc, vous pouvez passer par la ville de Mariposa (papillon en espagnol) petit village très western où faire qqu courses.

La nuit commence à tomber, on se rend à Merced pour la nuit pour aller ronfler dans notre Motel 6! La classe! Ou pas.

Notre chambre au Motel 6

Avant de partir au Canada

Publié sur 0 Commentaire3min. de lecture130 vues
Pas d'image

Autorisation de Voyage Electronique

Avant de vous envoler pour vivre votre road trip dans les Rocheuses Canadiennes, ou à travers le Québec et la Gaspésie, du moins, pour avoir une chance de pénétrer sur le territoire, il vous sera indispensable de vous munir de votre demande d’AVE (Autorisation de Voyage Electronique) approuvée par le Gouvernement Canadien lui-même. Cette demande se fait assez simplement en ligne sur le site officiel dont voici le lien, et ne vous coutera que la somme de 7 CAD. Rien de bien fastidieux, mais il faut y penser!

Cette demande n’est nécessaire que dans le cas ou vous arrivez en avion d’un autre pays que le Canada, sur le territoire Canadien donc. Si vous vous rendez au Canada en voiture en venant des Etat-Unis, il vous suffira simplement de payer quelques dollars à la frontière après avoir laissé vos empreintes et répondu à quelques questions.

Location de voiture

Comme on vous en avait déjà parlé lors de nos voyages aux Etats-Unis, il est plus interessant de passer par des plateformes de locations reprenant tous les grands fournisseurs officiels, plutôt que de passer directement par le site du fournisseur lui-même. En gros, c’est le contraire du principe de Skyscanner, mais il n’y a pas d’enroules, c’est testé et approuvé!

Ici, pour le Canada, nous avons trouvé des prix défiants toute concurrence sur la plateforme de location de EasyCar.fr. Tout se fait en français, le site est très clair pour ce qui est des assurances comprises ou non, options additionnelles éventuelles et conditions de kilométrage/plein.

Accès à internet

Il est possible de louer une base, comme un petit routeur de poche, qui vous fournira internet en wifi partout où vous irez sur le territoire Canadien. Il existe différentes plateformes proposant ce service pour des prix avoisinant généralement les 7€/jour.

Il est également possible pour 19,99€ de souscrire à un forfait Free sans engagement qui propose 25 Gb en 4G au Canada (illimité en France). Personnellement, ça me semble être la meilleure alternative pour un voyage de 2 semaines à un mois au Canada.

Accès aux Parcs Nationaux

Avant de planifier vos visites, il est important de connaître les coûts et les modalités d’entrée dans les différents parcs nationaux canadiens.

Le moyen le plus économique de visiter un maximum de parcs nationaux est de faire l’achat de la passe annuelle Carte d’entrée Découverte.

Coût : 139,4 CAD pour un groupe (ou 69,19 CAD/pers.)
Validité : 1 an à partir du mois d’achat
Où se la procurer : Sur le site officiel padi! Ou à l’entrée du premier parc national que vous visiterez.

Afin de calculer dans quelle mesure il est intéressant ou non de se munir du Pass, vérifier quels parcs il couvre sur ce lien.

Logement

Si comme nous vous souhaitez louer un van aménagé, il est indispensable de réserver vos emplacement pour la nuit en avant sur le seul site officiel de réservation de vos emplacements en ligne en ce qui concerne vos nuits dans les parcs nationaux de Banff et Jasper.

Pour le reste, vous pouvez réserver ou improviser en utilisant les application de camping de référence pour la région.

Notre itinéraire dans les Rocheuses Canadiennes

Publié sur 0 Commentaire1min. de lecture112 vues
Pas d'image

Jour 1 : Arrivée à Calgary et soirée dans la ville

Jour 2 : Récupération de notre van – Kootnay NP

Jour 3 : Yoho Valley Road – Parc National des Glaciers

Jour 4 : Kelowna Valley

Jour 5 : Parc Provincial Wells Gray

Jour 6 : Parc Provincial Mont Robson

Jour 7 : Pyramid Lake – Edith Lake – Annette Lake – Medicine Lakes – Maligne Lake

Jour 8 :

Jour 9 :

Réserver son Camper Van à Calgary

Publié sur 0 Commentaire6min. de lecture131 vues
Pas d'image

Après voir checké les différentes options de voyage possibles pour visiter les rocheuses de l’Ouest Canadien, nous sommes directement tombés d’accord sur l’option du Camper Van! Comme dans beaucoup d’autres pays, cette région se prête parfaitement au mode camping. Beaucoup de voyageurs optent d’ailleurs pour la solution « location de voiture + dormir en tente ». Nous, ce n’est pas trop notre truc, mais si ça vous tente (hahaha.) il faut dire que cette option est le meilleur rapport qualité prix pour découvrir les rocheuses!

OÙ LOUER SON VAN?

J’ai passé de longues heures à comparer les compagnies et plateformes proposant la location de van au départ de Calgary. L’offre n’est pas extraordinaire et les prix sont relativement élevés (par rapport aux States ou à l’Est du Canada j’entends bien).
Voici un bref résumé de mon analyse personnelle et une idée des prix par jour de location et du kilométrage inclus. Concernant le prix des assurances, ils varient en fonction de celle à laquelle vous souhaitez souscrire (plus ou moins de risques).

Option 1: OUTDOORSY

possibilités de vans chez outdoorsy

C’est un grand et fiable marché de location de véhicules de particuliers ou entreprises à particuliers. Fondé en 2015, la plateforme possède des bureaux aux États-Unis, Canada, Australie et Royaume-Uni. En quelques sortes, c’est un peu le Airbnb du van (et d’autres véhicules). La plate-forme propose également des assurances, ainsi qu’un kilométrage sur mesure que vous pouvez régler en fonction de votre trip. Les prix varient +- proportionnellement sans que vous n’ayez à débourser une trop grosse somme pour un kilométrage illimité ou pour un dépassement du nombre de kilomètres initial à généralement 0,55 CAD du km… 

Outdoorsy est vraiment facile d’utilisation, clair et intuitif. C’est ce que je vous conseille en premiere position pour une location de van.

Au départ, j’avais repéré un van sur cette plateforme, mais le temps que je prenne ma décision (moins de 10 jours), il était réservé par quelqu’un d’autre. Snif.

Voici le modèle que je souhaitais booker, pour une centaine d’euros par jour ainsi que 200km/jour compris.

Option 2: NEW AGE TRAVEL AND SERVICES

Photo d'un vans chez new age travel and services

En approfondissant mes recherches, je suis arrivée sur le site web de la « société » de location via Outdoorsy, New Age Travel and Services qui propose actuellement 3 vans à la location. J’ai eu l’occasion de discuter avec la dame qui gère ces locations, et c’est vraiment un contact très humain en direct. Elle a essayé d’arranger les réservations qu’elle avait déjà pour que nous puissions louer chez elle mais malheureusement, à 2 jours près, ça n’a pas pu fonctionner. Je recommande cette petite entreprise qui se lance et dont les vans sont vraiment mignons à prix tout à fait abordables (moins de 100 euros/jour) et 200km inclus/jour.

Option 3: WICKED CAMPERS

types de vans chez wicked campers

Bien que cette plateforme de location n’ait pas toujours bonne réputation en fonction des pays (google, tripadvisor, forum,…), il y a néanmoins bons nombres d’excellent avis. On reproche généralement aux vans de Wicked Campers le look de certains modèles (gros tags colorés et à la limite de la vulgarité ainsi que la vétusté de certains modèles (les plus bagués justement. Les prix sont vraiment imbattables et les options proposées sont intéressantes compte tenu du prix (hormis le fait qu’il ne soit pas possible d’avoir un frigo électrique au depart de Calgary). Nous avons donc fait confiance à cette plateforme le jour où (le 22 janvier 2020) ils ont lancé une journée de FlashSales -50% sur les locations pour l’Amérique du Nord. Les prix que vous voyez sur la banderole du dessus sont les prix par jour en très haute saison (fin juillet pour 15 jours). Nous avons bondi sur l’occasion et réservé après avoir discuté avec une dame de cette compagnie qui nous a rassuré sur le fait que nous n’aurions pas de tag sur la voiture (nous avons pris le modèle de la deuxième photo) et qu’elle s’assurerait qu elle véhicule serait en parfait état.

Les assurances proposées semblent assez complètes et 160km/jour sont inclus dans le prix. Donc moins que la compagnie précédente.

Verdict dans le courant du mois d’août donc!

LE CAMPING DANS LES MONTAGNES ROCHEUSES

Réserver son van, c’est bien, mais encore vous faudra-t-il réserver vos emplacements de camping pour y passer la nuit et organiser un peu votre itinéraire sans être obligés de devoir rouler pendant 1h ou plus pour sortir des parcs pour la nuit si les emplacements sont déjà tous réservés.

Le camping « sauvage » est autorisé dans de nombreux endroits au Canada. L’application Park4night est gratuite et vous propose tous les lieux où vous pouvez vous reposer, pique niquer et même passer la nuit tout en restant dans votre véhicule. Simple, efficace et surtout très pratique pour les voyageurs en mode camping!

Par contre, dans les parcs nationaux, le camping sauvage est interdit et il faut s’y prendre relativement tôt pour réserver son emplacement dans les parcs de Banff et Jasper par exemple. Il y en a pour tous les goûts, d’un camping qui ressemble plus à un hôtel avec prise de courant, des piscines et des douches chauffées, à un camping isolé au milieu de la forêt avec rien d’autre que vous, votre van et les étoiles. 

Rendez-vous sur le site officiel de réservation dans les parcs nationaux Canadiens pour de plus amples informations et tous les détails et disponibilités sur les emplacements.

Certains emplacements sont également réservés pour être attribués le jour même aux premieres personnes se présentant directement sur place. Cela afin d’éviter que tout les emplacements soient saturés par les voyageurs qui réservent en avance et ne laisseraient donc plus aucune chance de se loger dans les parcs aux aventureux qui décident au jour le jour de l’endroit où ils comptent dormir.

Certains emplacement disposent également d’un accès à l’électricité. Vous n’en avez pas besoin si vous voyagez en van. Si vous optez pour le camping car en revanche, assurez vous d’avoir un accès à l’électricité et à l’eau. Dans ce cas, e trainez pas car ce sont les places prises d’assaut dès l’ouverture des réservations en ligne. 

Pour savoir quel type d’emplacement réserver, assurez-vous toujours de vérifier les règlements des campings sur ce qu’ils autorisent sur chaque emplacement. Sachez que lorsque vous dormez dans votre voiture, vous êtes autorisé à stationner sur un site de tente qui est une excellente option. Les tentes sont moins chères, et ces dernières années, plus isolées, donc assez confortables.  

Lors de la réservation à l’avance, recherchez un terrain plat! Sinon vous passerez votre nuit à rouler sur votre tendre moitié (ou contre la paroi de votre van, ce sera plus froid…). N’hésitez pas à utiliser google map et son petit bonhomme jaune pour visualiser les emplacements! Étonnamment, pour les parcs de Banff et Jasper, ils sont tous accessibles via cette option. Je ne vous cache pas que je l’ai utilisée pour chaque réservation! Ainsi, vous avez la garantie d’voir un aménagement de parking que vous aimez. Vous voyez aussi si vous avez une table et un foyer si ce n’est pas clair dans la description.

Lorsque vous partez avec votre van durant la journée, et ce, surtout durant les hautes saisons, pensez à laisser une ou deux chaises de jardin pour marquer que votre emplacement est réservé. Si vous avez un emplacement réservé dns un parc, le camping le marquera pour vous.

Lorsque vous réservez dans les parcs nationaux, vous trouverez des terrains de camping assez basiques. Les équipements peuvent inclure des salles de bains, des foyers, des tables de pique-nique, des branchements électriques, et parfois de l’eau et des douches.Certaines options vous seront automatiquement facturées, que vous les utilisiez ou non. C’est le cas du foyer (feu) par exemple (généralement 9 CAD). 

25 jours dans l’ouest américain : infos, itinéraire et budget !

Publié sur 0 Commentaire4min. de lecture384 vues

Let’s live The American Dream for one month !

Infos

Notre voyage en quelques mots :

6 états franchis:
1. Californie
2. Nevada
3. Arizona
4. Utah
5. Nouveau-Mexique
6. Colorado

3 grandes villes :
1. Los Angeles
2. Las Vegas
3. San Francisco

10 Parcs nationaux :
1. Joshua Tree
2. Grand Canyon
3. Glen Canyon
4. Canyonlands
5. Arches
6. Capitol Reef
7. Bryce Canyon
8. Zion
9. Dead Valley
10. Yosemite

4 Parcs d’Etat :
1. Gooseneks
2. Dead Horse Point
3. Goblin Valley
4. Valley of Fire2 Parcs Navajos :
1. Lower Antelope Canyon
2. Monument Valley

4 Activités:
1. Baptême en hélicoptère au Grand Canyon
2. Randonnée à cheval dans Monument Valley
3. Balade en vélo sur le Golden Gate Bridge
4. Universal Studios Hollywood

Et aussi:
1. 6400 km au compteur
2. Plus de 70 heures de route
3. ∞ Memories

Itinéraire

Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours

détail de notre road trip dans l'ouest des états unis avec des symboles
Notre parcours et ses lieux coup de coeur

Les étapes en détail : 

Jour 1 : Airport Los Angeles

Jour 2 : Palm Springs – Joshua Tree NP

Jour 3 : Route 66 Oatman – Kingman – Bearizona Wildwife Park

Jour 4 : Grand Canyon NP – Marble Canyon

Jour 5 : Page – Lake Powell – Horseshoe Bend

Jour 6 : Big Water – Antelope Canyon

Jour 7 : Monument Valley Ride & Horse Tours

Jour 8 :  Bluff – Indian Creek –  Needles Overlook –  Moab

Jour 9 : Dead Horse Point – Canyonlands – Arches NP

Jour 10 : Castle Valley –  Cisco Ghost Town –  Colorado National Monument –  Capitol Reef NP

Jour 11 : Bryce Canyon NP

Jour 12 : Zion NP – Sand Hollow SP – Pioneer Park

Jour 13 :  Valley Of Fire SP – Lake Mead – Las Vegas

Jour 14 : Las Vegas

Jour 15 :  Red Rock Canyon – Death Valey – Big Pine Creek

Jour 16 :  Mammoth Lakes – Yosemite

Jour 17 :  San Francisco

Jour 18 :  San Francisco

Jour 19 :  San Francisco – Santa Cruz – Silicon Valley

Jour 20 :  Big Sur – Monterey

Jour 21 :  Park Hollywood Studio

Jour 22 :  Los Angeles – Hollywood

Jour 23 : Los Angeles – Venice Beach –

Jour 24 :  Los Angeles – Airport

Jour 25 :  Retour en Belgique

Budget

Camembert

Notre budget total pour les 25 jours de road trip est d’un peu plus de 11000 euros pour deux personnes tout compris et se répartit ainsi :

résumé de nos dépenses durant notre road trip sous forme de camembert

Nous avons également fait pas mal de shopping que nous n’avons pas repris dans notre graphe afin de vous donner une idée uniquement de ce qui est « essentiel » pour un road trip confortable, selon nos envies.

Comment économiser sur ce budget?

Afin de réduire les coûts, qui peuvent s’avérer élevés à premiere vue, pas mal d’options sont possible :

  • Atterrir à Las Vegas plutôt qu’en Californie (SF ou LA)
    Nous avons opté pour l’atterrissage à LA car nous voulions terminer notre road trip par la Californie en se posant un peu en ville (quelques jours à SF puis à LA) après toute cette route. A refaire, nous passerions moins de temps en ville car après tant d’émerveillement dans les parcs et les espaces de l’ouest, on était moyennement enthousiastes les derniers jours et les parcs nous manquaient beaucoup. Tellement nostalgiques que l’année suivante nous avons organisé un nouvel itinéraire de road trip dans l’ouest d’un mois en ne consacrant aucun jour en ville.
  • Louer une voiture plus petite, donc une citadine plutôt qu’une SUV.
    Cela vous fera donc (logique) économiser sur 2 points : la location et la consommation!
    Attention, certaines routes et parcs sont interdits aux citadines (par exemple, la drive de Monument Valley, Valley of the Gods, la route vers Devil’s Garden au départ d’Escalante,…). A vous donc de voir en fonction de ce que vous souhaitez vraiment découvrir s’il est possible de s’en passer… Notez bien aussi qu’à chaque fois qu’on est arrivé pour retirer notre voiture au centre de location, on nous a proposé gratuitement une upgrade. Donc avec un peu de bol, en louant une citadine, vous pourrez peut-être repartir avec un petit SUV! Qui sait…
  • Dormir en tente plutôt que de loger à l’hotel ou dans les parcs.
    Il est très facile de réserver ses emplacements de camping dans les parcs nationaux directement (et obligatoirement) sur la page officiel du gouvernement US. La pratique était très étendue, tout est rendu simple pour camper aux USA! Sur cette page, vous trouverez aussi tous les lieux authorisés où vous pourrez vous reposer le temps d’une ou plusieurs nuits.
  • Sélectionner une ou deux activités phares sur le séjour. Ou ne pas les booker en « premium ».
    Concrètement, pour réduire le coûts de nos activités, on aurait pu opter pour un horse tour classique à Monument Valley plutôt qu’un tour privé juste tous les deux avec le guide. Pour le parc Universal Studio, se contenter des tickets d’entrée classiques plutôt que des tickets VIP. Pour la visite d’Antelope Canyon, réserver sur une autre plage horaire plutôt que la plage de début d’après-midi. Pour le Lake Powell, opter pour un tour moins long. Enfin vous avez compris. A vous de voir en fonction du budget que vous avez envie d’investir si vous tenez vraiment à vivre l’une ou l’autre activité!
  • Réduire les restaurants et opter plutôt pour des fast-food (moins chers et pas de tips) ou des courses et se faire à manger en balade ou à l’hôtel.
    Pour notre part, nous n’avons pas tellement fait de restaurants le soir, plutôt le midi. Sachez que les restaurants ferment très tôt aux US (environs 20h, donc il faut arriver entre 18 et 20h), ce qui fait qu’on était généralement trop à la bourre après nos sunsets ou la route… Vous pouvez aussi manger moins tout simplement, ce qui est assez facile en voyage.

Globalement, il est facilement possible de réduire ce budget de moitié, tout en vivant un road trip mémorable!

Louer sa voiture aux USA

Publié sur 0 Commentaire4min. de lecture372 vues
Pas d'image

Idées générales

Lorsque l’on décide de s’aventurer dans un pays le mieux c’est la liberté de voyager, de bouger, de rouler, de faire ce que l’on veut et quand on veut. Et pour ça, la meilleure solution c’est la voiture. Bon, ok, on vous l’accorde ce n’est plus une voiture mais bien un espace petit-déjeuner, déjeuner, pharmacie ambulante, espace de repos,… enfin bref ne pensez plus « bête voiture », mais bien habitacle de vie 🙂 Vous êtes certainement devant votre écran et vous rêvez d’une voiture formidable, une belle carrosserie américaine avec des vitres teintées et de jantes qui en jette !? Et bien oui, c’est tout à fait ça. Mais attention les amis, il faut s’y prendre à l’avance et surtout => suivre nos astuces.

notre voiture jeep dans monument valley
Notre JEEP compass dans monument valley

Astuce numéro 1

Oubliez les sites du fournisseur officiel offrant son meilleur prix avec des avantages et des garanties inédites. Ça s’est complètement fini… on est à l’ère des partenaires. Le partenaire c’est celui qui va relayer la publicité du fournisseur officiel, car en gros le fournisseur officiel s’est rendu compte que passer par des partenaires qui font varier leur prix en fonction de la concurrence c’est pas s’y mal au fait 😉 Et ça c’est bien, car pour nous ça change tout niveau budget. Bon ok, il faut faire confiance au début et osez confier sa réservation a un site un peu bizarre mais au final, on gagne des $$$.
Pour vos recherches, rendez-vous chez http://www.autoeurope.fr/ ou https://www.autoescape.com/ ou alors celui que l’on a choisi : https://booking.easycar.com/

Astuce numero 2

Assez surpris lors de notre arrivée du service incroyable de Alamo, je ne peux que les recommander. Vous arrivez au centre, tout d’abord tout est clairement indique, puis le personnel est hyper sympas et si par contre vous vous ne l’êtes pas .. et bien.. Allez au borne automatique! Personnellement on a fait l’expérience et c’est TOP!
Et puis, bon on ne vous le cache pas, une fois que vous arrivez sur le parking et que vous pouvez choisir votre voiture … oups ça c’est par ici (On vous conseille aussi sur les petites choses à penser lors de votre choix) 🙂

Astuce numéro 3

Prenez votre temps les prix fluctuent de jour en jour, et ça aussi c’est bien. Vous allez pouvoir rapidement vous situez dans la courbe de prix et donc effectuer une réservation aussi tôt que vous en verrez l’occasion. Mais dès que vous le sentez, n’hésitez pas, réservez ! Non je ne suis pas fou, vous voyez un prix qui vous semble correcte => foncez. Et ça, c’est de l’astuce car vous savez quoi ? vous pouvez annuler jusqu’à 48H avant le début de la réservation :

prix de la voiture de location
Annulation gratuite jusqu’à 48 heures

Astuce numéro 4

Vous allez en voir des prix, surtout si vous effectuez plusieurs réservations… et puis probablement vous perdre dans vos notes (si vous avez des notes comme Alyson et moi). L’astuce cette fois, c’est de calculer un ratio prix/jour. Vous verrez, vous allez comprendre rapidement, faite une recherche et gardez votre ratio a cote de vous. Une fois sur la page, boum vous savez si c’est plus intéressant ou pas !
Une autre astuce c’est de garder ce ratio d’année en année bien sur. Encore une fois vous verrez vous penserez à moi.
Alors prenons un exemple (notre réservation sur la côte Ouest de 23 jours en Juillet):

La voiture Toyota Rav4 est au prix de 988EUR pour 23 jours = 988/23= 43EUR/jour (notre ratio)
Vous pouvez maintenant comparer toutes réservations en faisant varier le nombre de jours.
prix de la voiture pour 23 jours
Prix de la voiture

Astuce numéro 5

Les assurances sont importantes aux USA, il faut absolument en prendre. Alors ça ne sert à rien de réserver avec sa belle carte VISA GOLD car les loueurs l’ont compris et maintenant ils incluent les services fournis à l’époque avec la carte VISA dans leurs offres. Voici une liste de ce que vous devez avoir dans le package :

  • Couverture partielle en cas de collision (CDW) Importante !
  • Responsabilité civile (TPL) Importante !
  • Protection en cas de vol (TP) Importante !
  • Responsabilité civile complémentaire (SLI) Ceci est une couverture civil supplementaire jusqu’a 1000000$
  • Protection des conducteurs non assurés (UMP) Pour les couts eventuels en cas d’un accident et dont ce tier ne dispose pas d’assurance.
  • Homeland Security Charge
  • La voiture présente une franchise vol de US$ 0.00 incluant taxe.
  • Taxes locales
  • Frais d’emplacement spécifique
  • Votre location comprend le kilométrage illimité.
  • Modifier la durée de votre location peut affecter le nombre de kilomètres que vous pourrez parcourir gratuitement. Cela peut également affecter le montant que vous aurez à payer pour chaque kilomètre supplémentaire.
  • Jusqu’à 3 conducteurs supplémentaires âgés de 25 ou plus inclus.

Ce qu’il ne faut pas prendre c’est les assistances supplémentaires, la probabilité d’en avoir besoin est minime. Comme assistance supplémentaire, on retrouve :

  • L’assistance en cas de panne d’essence
  • L’assistance en cas de perte de clé
  • Prendre la voiture avec un plein et la rendre vide (la plus part du temps il y a des pompes a essence a moins d’1km du dépôt
Information concernant le plein d'essence de la voiture
Plein rendre plein c’est parfait ! Vous n’avez pas besoin d’une autre formule
Notre voiture Jeep compass sur la route avec le soleil
Et voila le résultat !

Nos activités payantes de l’ouest américain

Publié sur 0 Commentaire14min. de lecture216 vues
Pas d'image

Visite du Bearizona Wildlife à Williams (Jour 3

Le parc Bearizona est un parc animalier situé  l’entrée de la ville de Williams, en arrivant de Flagstaff. Vous ne pourrez pas louper son entrée dont la grande arche, surmontée par un loup, enjambe toute la route!

Parc du Bearizona Wildlife

Le prix d’une entrée pour un adulte est de 22$, contre 12$ pour un enfant (4 à 12 ans). La quasi totalité du parc se visite en autonomie en voiture ou en visite guidée avec le bus du parc.

Les animaux que vous allez y croiser sont :

  • des ours noirs, pour la plupart recueillis car ils ont eu besoin de soin, qui gambadent en semi-liberté ;
  • des bisons blancs (c’est la premiere fois qu’on en voyait) et noirs en pleine prairie que vous traversez en voiture ;
  • des loups ;
  • des mouflons ;
  • des animaux de la ferme ;
  • des rapaces avec demonstration de dressage 3x/jour.

Le parc n’est pas des plus dingue, mais si vous avez un peu de temps sur la route, ou pour le plaisir des petits, pourquoi ne pas y prévoir un petit arrêt!

Survol du Grand Canyon en Hélicoptère (Jour 4)

Avant toute chose, il faut savoir qu’il n’existe que deux sociétés qui proposent leurs services pour le survol du Grand Canyon en Hélicoptère: la Société Maverick et la société Papillon.

A première vue, les services sont assez similaires. Mais déjà, on constate rapidement que les hélicoptères de la société Maverick sont plus récents.

Je me suis donc rendue sur TripAdvisor afin de lire les avis des internautes:

Maverick: +5000 avis et 4,5/5

Papillon: +1500 avis et 4,5/5

Des avis très positifs pour les deux compagnies.

comparaison des hélicoptères maverick et papillon
Comparaison des hélicoptères de chez Papillon et Maverick

Du coup, je creuse un peu et j’approfondis la chose. Je constate alors que les hélicoptères Maverick disposent leurs sièges en 2 rangées de 4 personnes dans le sens de la conduite alors que Papillon en 3 rangées de 2 sièges dont une dans le sens contraire de conduite. Je m’aperçois aussi que les commentaires Maverick se font en anglais en direct par le pilote tandis que Papillon propose des écouteurs avec les commentaires dans plusieurs langues. Dans les commentaires des personnes qui ont vécu cette expérience, je découvre également que l’on perd une vingtaine de minutes à survoler une foret de sapins (aller-retour).

Premier critère: éliminer les tours de 25-30 minutes (disponible uniquement chez Papillon de cet aéroport pour 219$ et avec des hélicoptères encore plus vétustes que ceux du tour plus long)

Je m’intéresse alors aux tours de 45-50 minutes dans les deux compagnies. Je m’assure également que l’aéroport concerné par le tour est bien celui du Grand Canyon South Rim.

Pour les deux sociétés, le prix est le même: 299$.

Je constate que chez Maverick une carte de la visite est disponible. Par contre, chez Papillon il est possible de réserver un siège à l’avant moyennant 50$ de supplément, ce qui ne l’est pas chez Maverick.

J’en parle à Loulou, on regarde des vidéos, on lit des commentaires et finalement on opte pour la société Maverick en se convaincant principalement par la vue panoramique de l’intérieur au vu des vitres de l’hélicoptère. Pour la place à l’avant, on mise sur la chance en espérant qu’au moins l’un de nous deux se retrouve en première ligne en sachant que nous avions 3 chances sur 7 que cela se produise (puisqu’il y a le pilote en première ligne).

Ce qu’il faut surtout savoir, c’est que vos places dans l’hélicoptère vous seront attribuées au moment d’embarquer par le pilote en fonction de votre masse! Même chez Papillon où vous pouvez payer un supplément, ils ne garantissent pas la place à l’avance. Inutile d’essayer de jouer sur les sentiments du guichetier à l’enregistrement ou du pilote avant l’embarquement, le mode opératoire est le même pour tout le monde: au petit bonheur la chance! La « pesée » se fait lorsque vous venez vous enregistrer avant le vol. Sans même vous en rendre compte, au guichet, vous êtes en fait déjà placé sur votre plaque en aluminium qui est en fait une balance.

Pour notre part, nous avons eu beaucoup de chance: J’étais placée à l’avant droit avec une vue spectaculaire, panoramique du Grand Canyon et Loulou était juste derrière moi avec superbe vue (moins panoramique tout de même) sur la droite de l’hélicoptère. Par contre, nous étions avec une famille (deux parents et deux enfants) et le papa a eu moins de chance puisqu’il était sur un siège à l’arrière et au milieu. Je ne vous cache pas que si vous avez le même coup de « pas de chance », ça peut faire un peu mal au c** de mettre 300$ pour avoir vue sur vos voisins de gauche, de droite et de devant en devant faire des photos approximatives à bout de bras.

Ce n’est pas fini… Vous devez aussi choisir une heure pour votre visite. Pour notre part, nous avons sélectionné la plage horaire 9.00 a.m. pour la bonne et simple raison que la lumière est plus horizontale et donc que les couleurs n’en seraient que plus belles pour les vues, vidéos et photos. De plus, à 10.30 environ nous redémarrons pour le Grand Canyon en voiture, du coup ça se calait bien dans notre petit planning de la journée!

Quand nous sommes arrivés, après l’enregistrement, nous sommes allés voir les hélicoptères de derrière les barrières et je peux vous confirmer que les pilotes astiquent méticuleusement les vitres de leur engins avant de nous faire embarquer. Ils s’assurent vraiment que tout est propres pour ne pas que notre vue ne soit entravée. Les consignes d’embarquement et de vol sont claires et le pilote était très sympathique.

Pour la suite, je vous passe les détails… En un mot, c’était juste GRANDIOSE!

Une Croisière sur le Lake Powell (Jour 5

La seule société propose des croisières sur le Lake Powell. C’est celle de Lake Powell Resorts & Marinas. Ils ont l’exclusivité, ce qui explique le prix quelque peu élevé de la promenade. Plusieurs croisières sont proposées, chacune avec un itinéraire, un prix et une durée différents, mais pas tant que ça au final.

Voici une petit synthèse des trois tours principaux:

Panoramic Lake Powell: pas de canyons mais un grand tour assez complet en fin de journée pour 59$ les 2 heures.

Antelope Canyon Tour: tour plus restreint mais passage dans les canyons assez étroits en milieu de journée pour 47$ l’heure et demi.

Canyon Adventure Boat Tour: tour complet reprenant une balade dans les canyons et un tour du lac, tout de même moins étendu que le Panoramic Lake Powell, uniquement en matinée et mi-journée pour 75$ les 2 heures et demi.

Il est aussi possible de réserver une croisière privée, une autre croisière avec un arrêt et une marche jusque la Rainbow Arch et encore une croisière dîner en fin de journée avec le repas inclus donc.

Nous avons opté pour le Lake Powell Panoramic Tour. Tout d’abord car c’est une des croisières qu’il était possible de faire en fin de journée (à 17.00) et que le circuit semblait assez complet. Nous avons en effet vu pas mal de recoins du lac, mais sans entrer dans les petits canyons. De plus, une croisière de 2 heures nous semblait être un bon compromis par rapport aux autres parfois trop longues ou courtes à notre goût. Au final, cela s’est avéré être un bon choix et le fait que nous rentrions un peu avant 19.00 nous a permis d’admirer des couleurs ocres sur les roches assez jolies en rentrant au port.

Nous avons payé 59$ par personne. Cela nous semble cher mais comme je le disais plus haut, pas le choix car c’est la seule compagnie du coin à proposer des tours, ils ont donc l’exclusivité. De plus, après comparaison sur d’autres blogs, nous avons compris que les prix ont bien flambé en 4-5 ans… Même dans le routard il y a un article « Coup de gueule sur les prix » qui prennent en moyenne 10% d’augmentation chaque année. Alors, ne trainez plus!

Quoi qu’il en soit, c’est à faire car les points de vue sont très sympas et les voir du milieu du lac, c’est encore plus beau!

Pour les plus sportifs, il est possible également de faire du Jet Ski sur le lac, ainsi que du WakeBoard! D’autres activités encore sont disponibles à la réservation dans les alentours.

Lower Antelope Canyon (Jour 6

Avant toute chose, il est important de savoir qu’il existe deux Antelope Canyons. Le Upper et le Lower.

Ils sont tous deux gérés par les Navajos, et se visitent tous deux à pied. Ces deux sites sont, tant bien l’un que l’autre, fabuleux. Les couleurs des roches à l’intérieur du canyon varient du mauves clairs au pourpre enflammé. Ces deux canyons sont situés à environs 6 km de Page, en reprenant la route vers la Monument Valley. L’entrée du Upper se trouve juste après le mile marker 299 sur votre droite, tandis que l’entrée du Lower est située à 1km de là.

Nous avons beaucoup lu que le Lower était plus authentique que le Upper et moins fréquenté ; que la visite y était plus tranquille et que l’on était moins pressé par les groupes qui s’enfilent dans le canyon. De plus, le prix d’entrée est moins élevé que celui du Upper. Pourquoi hésiter alors? Car le fameux faisceau lumineux visible sous certaines conditions dans le Upper n’existe tout simplement pas dans le Lower. Et c’est quand même LE truc qu’on veut apercevoir de base avant d’approfondir nos recherches de visite.

Quel que soit votre choix, de toute façon, il sera bon, car les deux sont visiblement extraordinaires et sont assez complémentaires dans plusieurs choses.

Voici une liste des avantages et inconvénients de chaque canyon pour vous aider à faire votre choix :

Upper antelope canyon
Upper Antelope Canyon

Avantages :

  • Forte chance de voir les faisceaux lumineux si vous êtes sur place vers 13.00
  • Idéal pour un photographe passionné
  • L’atmosphère est absolument magnifique, surréaliste et enchanteresse
  • Pas d’inconvénients de mobilité

Désavantages :

  • Une seule entrée, vous obligeant à faire demi-tour et à revenir au sur vos pas une fois la fin du canyon atteinte
  • Plus populaire, plus touristique, donc plus de foules
  • Visite plus chère
  • Moins de temps à l’intérieur du canyon
Lower Antelope Canyon
Lower Antelope Canyon

Avantages :

  • Tour plus long
  • Expérience plus intime
  • Temps d’attente plus court (ça n’a pas été notre cas)
  • Visite moins chère
  • Entrée dans un sens dans le canyon, sortie à l’autre extrémité
  • Moins encombré que l’autre canyon 

Inconvénients :

  • Entrée du canyon accessible uniquement par un escalier raide, il faut être assez agile
  • Déconseillé aux personnes à mobilité réduite
  • Tout aussi magnifique, surréaliste, mais sans la prévalence des faisceaux lumineux

Notre choix s’est donc porté sur le Lower, et nous avons opté pour une visite le matin (9.00). Nous sommes finalement entré vers 10.45 donc on a eu beaucoup de chance avec les couleurs!

Nous avons réservé avec la compagnie Ken’s Tours et avons payé 50$ pour deux personnes (5% de Navajo taxes incluses). Lisez bien entre les lignes de votre réservation, car on vous demandera également de payer 8$ par personnes en arrivant au parking (obligatoire et en cash). Ce qui fait donc grimper la note à 66$ réels pour le tour pour deux, soit 33$/personne « tout compris ».

En ce qui concerne la visite, on aborde le Lower canyon par le haut, contrairement au Upper. Son entré est située à quelques mètres de la cahute d’ »accueil ». Une fois à l’intérieur de cette petite fente dans le sol, qui de l’extérieur ne vous laisserait jamais imaginer les merveilles qu’elle renferme, vous serez amusez par le petit parcours, tantôt dans le sable, tantôt sur la roche, tantôt sur une échelle ou encore un escalier étroit… Rien d’insurmontable (quoi qu’on a vu plusieurs personnes faire des malaises à l’intérieur du canyon), mais il faut tout de même être en bonne forme pour s’y lancer. Au bout d’un sublime parcours de quelques centaines de mètres, vous devrez remonter pour ressortir du sol par le dessus du canyon. Donc pour le coté amusant du parcours et époustouflant des différentes vues de l’intérieur, nous on vote pour le Lower!

Antelope lower
Antelope Lower vue d’en haut
Antelope Lower à l'intérieur
Antelope Lower vue de l’intérieur

Régis sur les escaliers dans Antelope canyon lower
Pose sur l’échelle
fond d'écran windows dans antelope canyon lower
Le fameux fond d’écran de Windows

Une balade à cheval à Monument Valley (Jour 7)

A Monument Valley, les balades à cheval sans guide sont tout simplement interdites. Les excès des touristes se prenant pour John Wayne et ne respectant pas les balises imposées par les navajos  ont fini pas les lasser et ils ont décidé d’interdire les balades des touristes non accompagnés par un des leurs. Par contre, il est toujours bien possible de découvrir les alentours et les recoins inaccessibles en voiture, en compagnie d’un guide navajo, bien souvent passionné par ces expériences. Plusieurs compagnies proposent des tours, directement sur le parking du site. Par contre, pour les prix, il faut s’apprêtèrent à sortir les billets verts car ce n’est pas vraiment une activité qu’on pourrait qualifier de « bon marcher ». En effet, il faut compter minimum 100$ par personne à l’heure pour une personne. Le prix est ensuite dégressif en fonction du nombre de personnes et du nombre d’heures. Inutile de vous préciser que le payement en cash est obligatoire, que vous devez prévoir des vêtements adéquats, votre casse croute et de l’eau. Les départs des différents tours se faisant directement au départ des camps des compagnies dans la vallée, n’oubliez pas non plus de prévoir une demi heure d’avance sur votre départ pour rejoindre votre camp en voiture (ou en 4×4 avec des navajos)..

Nous avons réservé notre tour en ligne et en avance avec la compagnie Roy Black’s Horse Tour, une société Navajo qui propose une série d’activités dans le parc, dont des promenades à cheval. Cette compagnie nous a été conseillée par une cousine qui avait eu la chance de vivre cette expérience inoubliable avec eux. On vous le confirme, si vous avez l’occasion de prévoir une journée sur place, la balade à cheval est vraiment un must pour découvrir cette vallée…

Après avoir lu quelques avis sur Tripadvisor et d’autres blogs, j’ai opté pour une balade de 2h30 (105$/pers.)  et j’ai ajouté un supplément (20$/pers.) pour bénéficier d’un tour privé. Dans ces conditions, comptez donc 125$/personne pour 2h30 en tour privé. Nous étions donc juste nous deux et notre guide, Soul, très gentil et très compétent. Il nous a raconté beaucoup d’histoires sur sa famille et les indiens Navajos tout au long de la balade. Pour la petite histoire, tous leurs chevaux sont des chevaux sauvages que la famille a capturé au lasso! Certains sont très calmes, mais d’autres sont encore très sauvages! Pour ceux-là, il vaut mieux être un cavalier averti! Ne vous inquiétez pas, quel que soit votre niveau, la famille vous propose des chevaux en fonction de ce que vous demandez: vous pouvez avoir des chevaux très doux comme d’autres plus nerveux qui aiment galoper, soyez juste bien clair sur ce que vous souhaitez comme balade!

Au final, la promenade aura duré un peu plus de 3 heures, nous ne nous sommes pas sentis pressés, et Soul n’hésitait pas à nous proposer de nous prendre en photo ou encore de faire une pause désaltérante!

Balade privée à cheval dans monument valley
Balade privée à cheval dans monument valley

S’il y a bien une endroit où faire du cheval dan l’Ouest, c’est sans nul doute sur la Monument Valley que vous devez jeter votre dévolu: vous vous sentirez comme une cowboy l’espace de quelques heures, vous ne croisez personne, ni même apercevez des voitures, la grandeur du parc est incroyable et la parcourir à cheval vous en fait découvrir une autre dimension, vous croiserez des troupeaux de chevaux sauvages, passerez dans des pâtures sans traces humaines, escaladerez des flans de collines en cailloux (attention, vertige…) et vous entendrez peut-être même des cris d’indiens qui communiquent comme d’antan.

C’est vraiment une activité que nous avons adorée! La nostalgie de cette matinée nous habite encore aujourd’hui après plusieurs mois de retour…

Le Tour de Coaster Roller et les autres activités à Las Vegas (Jour 13)

Coaster roller

On voulait se faire une petite attraction à sensation forte, sans pour autant avoir l’impression de mourir comme dans les 3 attractions du Stratosphere Hotel :

Dans les attraction plus softs, on avait pensé aussi au High Roller du Linq Hotel. Nous avons hésité et par facilité, nous avons choisi celle de notre hôtel.

Après coup, l’attraction The ride nous aurait bien tentée aussi mais je ne suis pas sure que nous aurions vraiment osé monter dedans une fois sur place au sommet du Stratosphere hôtel… Une prochaine fois peut-être?

Une journée à L’universal Studios Hollywood (Jour 21)

Les studios Universal d’Hollywood ont cette particularité d’être construits juste à côté des véritables studios de tournage hollywoodiens. Ce parc à thèmes vous permettra d’expérimenter de nombreuses attractions basées sur des films incontournables. Vous y découvrirez comment certains montages, décors, trucages, effets ont créé les films que vous connaissez aujourd’hui! Le Studio Tour est vraiment un petit plus de ce parc, ce train qui vous emmène vous balader dans l’arrière des scènes de tournage.

Le parc est scindé en trois parties : le Upper Lot, le Lower Lot et le Back Lot. L’idéal évidemment est d’arriver le plus tôt possible dans le parc et de commencer par le Lower Lot avant toute autre chose. C’est en effet la partie du parc ou les attractions sont le plus prisées et il faut descendre en contrebas de la premiere partie du parc pour y arriver. De nouvelles attractions voient régulièrement le jour dans le parc, les attractions sont variées et il y en a pour tous les âges et tous les goûts.

Niveau budget, comptez 129$ pour une entrée classique adulte (General Admission). Si vous ajoutez 130$, donc pour 259$ par personne, vous avez un billet vous permettant de passer la file une seule fois par attraction, mais aussi d’avoir des sieges réservés et préférentiels pour les spectacles (Universal Express). Moyennant 40$ supplémentaires, vous avez un billet vous permettant de passer les files autant de fois que vous le souhaitez pour toutes les attractions. Les billets s’achètent directement en ligne sur le site officiel. Même si vous êtes déjà à l’entrée du parc, essayez de réserver en ligne depuis votre smartphone car il y a presqu’en permanence des réductions sur leur site (généralement 10$/personne). De plus, vous évitez les files

Nous avons opté pour la formule intermédiaire, donc l’universal express. En arrivant à l’ouverture du parc, vous avez deja l’occasion de faire quelques attractions avec des files relativement restreintes et garder vos passe-files pour les heures de plus grosse affluence. Il y a beaucoup de choses à voir, à faire, à vivre dans la parc, donc, même si les files sont assez pénibles et chronophages sur la journée, vous compenserez avec les promenades et autres dans le parc. Ceci dit, si vous pouvez vous le permettre, je vous conseille tout de même l’option express car certaines attractions demandent une attente moyenne de 1h30, et cela peut grimper jusque 3h d’attente à certaines heures de la journée. Donc certes, c’est un budget, mais si vous ne consacrez qu’un jour au parc, surtout si vous êtes avec des enfants, le ticket de base et les longues heures d’attente pourraient tout de même vous gâcher un peu cette belle journée en famille.