Un signal radio ? C’est quoi ? Pour contrôler ou visualiser la vidéo ?

Publié sur 0 Commentaire3min. de lecture191 vues

Vous aimeriez acheter un drone ? Mais vous êtes un peu perdu dans la notion de transmission de signaux à propos de la télécommandes et vidéo ? C’est par ici que ça se passe. Lors de votre choix, mis à part le prix, vous devez apporter une vigilance particulière sur deux points. Le premier, avoir un drone fidèle répondant aux signaux de votre télécommande et le deuxième un retour vidéo stable.
Pour comprendre cela, gardons en tête qu’un drone gère deux signaux exprimés en Hz:

  • le signal de contrôle;
  • le signal vidéo.

De manière générale, le transmetteur et le récepteur doivent être sur la même fréquence (Hz) pour qu’ils communiquent. Toutes les informations envoyées entre le transmetteur et le récepteur sont préfixées d’une RFID qui a été établi auparavant. C’est entre autre ce qui permet de faire voler plusieurs drones dans un même espace. Les drones utilisent des fréquences standard 2.4Ghz et 5.8Ghz, connues et utilisées par les wifi domestiques mais liés à une portée théorique limitée.
Au sujet du signal de contrôle d’un drone, considérons un DJI Spark, sa fréquence 2.4Ghz supportera de 500m en CE (voir plus loin dans l’article) à 2000m en FCC. Cependant, si l’on considère un Mavic Pro 2 en 2.4Ghz ou 5.8Ghz, celui-ci supportera 5000m en CE et 8000m en FCC. Pour rappel, on parle de la transmission de la télécommande et non de la vidéo !!
Concernant la transmission vidéo, vu les limites des systèmes wifi connus, des systèmes de transmission Wi-Fi plus élaborés tel que OcuSync (OcuSync 2.0 sur le Mavic Air 2) de la famille de LighBridge sont apparus. OcuSync est bien plus évolué et amélioré, ce qui en fait un système utilisé par les drones plus chers comme le mavic pro. Ses caractéristiques en font un système beaucoup moins sensible aux radios émissent par d’autres systèmes.
Il faut aussi savoir qu’il existe des règlementations en fonction du continent dans lequel l’on se trouve:

  • CE (mode 13) : utilisation en Europe (distance maximum 700 mètres)
  • FCC/SRRC (mode 11) : utilisation dans le reste du monde (distance maximum 4km voir 8km sur les nouveaux drones)

Il est courant pour un utilisateur de passer en FCC pour améliorer la portée du signal radio de son drone.

Finalement il existe le système LighBridge, décliné en HD et HD 2. Ce système est un système utilisé par les drones professionnels. Il repose sur le 2.4Ghz et le 5.8Ghz, cependant le 2.4Ghz est bien souvent le plus utilisé. Ce système a l’avantage de pouvoir séparer les fréquences pour controler d’une part le drone et d’autre part la caméra.

Une dernière chose est à prendre en considération si vous voulez améliorer la connexion entre votre télécommande et votre drone. Théoriquement, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les ondes sont émises non pas par la pointe de l’antenne mais par le plat de l’antenne. Ainsi, si le drone se trouve au-dessus de vous, la télécommande devra être à plat ou plutôt à l’horizontal. Toutefois, si le drone est à 200m devant vous, orienté les antennes (ou la télécommande) à la verticale par rapport au sol.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.