1 semaine de road trip dans l’ouest de la Slovénie!

Publié sur 0 Commentaire37min. de lecture1062 vues

À la suite de notre journée d’escale sur la Route des Alpes allemandes, c’est la Slovénie, ce tout petit pays niché au coeur de l’Europe Centrale, que nous avons choisi pour débuter notre road trip d’un mois. Après avoir entendu beaucoup parler de Ljubljana qui volerait presque la vedette à Prague, du Lac de Bled et de son île étonnante, de ses parcs nationaux, ses lacs, ses montagnes, ses cascades, sa faune digne des grands parcs américains ou encore de ses châteaux et ses grottes, tout était réuni pour signer pour cette étape incontournable!
La Slovénie est souvent oubliée des guides de voyage (le guide du Routard de la Slovénie n’existe pas par exemple) et nous en entendons peu parler. D’ailleurs, rares sont ceux qui peuvent aisément localiser cette nation (qui appartenait il n’y a pas si longtemps encore à l’ancienne Yougoslavie) sur une carte d’Europe. Pourtant, ce pays a énormément de choses à offrir. Soyons clairs : 7 jours ne suffisent pas pour découvrir la Slovénie tellement elle regorge de jolis endroits et de paysages variés. Mais nous avons fait des choix pour cette fois, et nous reviendrons pour découvrir la suite lors d’un prochain road trip!
Nous nous sommes concentrés sur l’ouest du pays, la ville de Bled et ses alentours, ainsi que sur sa capitale, Ljubljana. Un saut jusqu’à Velika Planina, le plus grand pâturage d’Europe. Ensuite, découverte de deux grottes qui nous ont coupé le souffle, et, finalement, Piran, dernière étape avant de pénétrer en Croatie pour la suite du road trip.

Détails de notre circuit

  • Durée : 1 jour de trajet par la route des Alpes allemandes et 6 jours à travers la Slovénie.
  • Distance : 750 km
  • Transport : Notre propre véhicule, un SUV BMW X1. Pensez à la vignette!
  • Logement : différents hôtels réservés sur Booking.com
  • Période : Juillet 2020. La période idéale étant le mois d’août.
  • Budget : Environ 100€/jour
Pour visualiser les étapes de notre circuit, cliquez sur le bouton supérieur gauche du plan afin d’activer les calques.

Jour 1 : Route des Alpes allemandes – Arrivée en Slovénie

Pour découvrir le détail complet de cette journée, retrouvez l’article complet ici! 

Nous avons logé à la chambre d’hôtes Affittacamere Buon Riposo, juste à côté du lac de Predil.

Jour 2 : Lac de Predil – Vallée de la Socā – Slap Kozjak – Vrsic Pass – Lac

Jasna – Sources de zelenci

Nous nous réveillons en Italie, dans le village de Cave del Predil, pour cette première journée. Juste en face de notre hôtel, d’anciennes mines (Miniera di Raibl) qu’il est possible de visiter.

Vue depuis notre chambre dans le village de Cave del Predil
Vue depuis notre chambre

Le Lac de Predil (Lago Del Predil)

Nous tenions à découvrir en matinée le Lac de Predil, avant de démarrer notre road trip en Slovénie. La frontière italo-slovène est un excellent point de départ pour débuter le road trip en Slovénie par le nord-ouest du pays, d’autant plus que les logements en Italie sont un peu moins chers. L’arrêt au lac de Predil (Lago del Predil), environs 1,5 km sur 500m, est plutôt agréable et relaxant.

Visite du lac de Predil qui est magnifique en Slovénie.
Lac de Predil

Conseil : Il y avait peu de monde et du parking gratuit à plusieurs endroits autour du lac.

Une petite plage de galets le long du lac permet de se poser pour un pic nic ou faire un petit break. Il y avait quelques personnes à l’eau. La température était idéale pour s’y baigner, à condition de ne as être trop frileux…

Vue de la plage du lac de predil par une journée très ensoleillée. Le reflet des montagnes dans l'eau donne l'effet d'une carte postale.
La plage du lac de Predil

Nous nous dirigeons vers la frontière slovène à à peine 2 kilomètres de là. Sur la droite de la route, vous pourrez découvrir un ancien bunker de réserve d’armes datant de 1895 (The Battery of Sella Predil). Il est encore en très bon état malgré les guerres qu’il a traversé. Il est possible de rentrer à l’intérieur et d’avoir une belle vue sur le lac de Predil en montant sur le toit.

Batterie d'artillerie de Sella Predil est un coin très spécial où nous étions seuls.
Batterie d’artillerie de Sella Predil

La Cascade Kozjak dans le Parc National du Triglav

Nous roulons en direction de Kobarid, point de départ de la promenade pour rejoindre la cascade Kozjak. Sur la route, nous passons par le village de Bovec et longeons à plusieurs reprise la belle Soča River.

Route vers Kobarid
Route vers Kobarid

Arrivés à Kobarid, vous apercevrez directement le superbe Pont Napoléon qui est l’autre curiosité du village. Il permet de traverser la Soča en voiture. Il a été construit en 1750, plusieurs années après la destruction du pont précédent en bois. La couleur de la Soča qui passe juste en dessous lui donne une allure unique.

Le Pont Napoléon en Slovénie
Le Pont Napoléon

Conseil : Pour accéder à la cascade, vous pouvez entrez « Kamp Lazar » (Camping Lazar) dans votre GPS pour trouver le parking le plus proche. Il vous coutera 1€ par heure. Pour être  l’aise, prenez 1h30 si vous voulez juste vous balader jusque la cascade (aller-retour) ou 2h si vous comptez trainer un peu. Il est aussi possible de se garer gratuitement dans le village de Kobarid, mais les places de parking sont rares et encore plus éloignées de la cascade. 

Une fois sur le chemin qui mène à la cascade, vous longerez la rivière de la Soča. Elle vous enchantera directement avec sa couleur émeraude, même si le soleil n’est pas de la partie. Vous passerez sur un joli pont suspendu en bois. Spectacle assuré sur les hauteurs de la rivières!

Petite photo plongeante sur le pont suspendu menant à la cascade Kozjak
Le pont suspendu menant à la cascade Kozjak

À mi-chemin, vous trouverez une pancarte vous annonçant (pour la première fois) le tarif à débourser pour accéder à la cascade.

Pancarte avec les tarifs de la cascade de Kozjak

Conseil : 4€ par adulte et 2€ par enfant de 7 à 14 ans. En slovène, cascade se dit Slap. La cascade Kozjak se traduit donc par Slap Kozjak.

La petite balade pour se rendre à la cascade est plutôt sympa!

C’est un petit budget à prévoir, mais il faut dire que la cascade est vraiment superbe, nichée dans sa petite grotte. L’eau se déverse avec une telle puissance sur une quinzaine de mètres dans un petit lagon turquoise, allant et venant, sur une plage de gros galets.

La fabuleuse cascade de Kozjak et sa fameuse eau couleur turquoise
La cascade de Kozjak

Conseil : Comme c’est une espèce de petite grotte, il y fait assez sombre, donc ce n’est pas évident de prendre une belle photo de vous avec la cascade. Nous sommes « entassés » sur un ponton au bout duquel il faut faire demi-tour, donc très peu de marge de manoeuvre. La baignade est interdite dans le lagon. Cependant, nous avons eu droit à un spectacle de seins nus de deux jeunes filles qui barbotaient devant la foule énervée…

Selfie à la cascade de Kozjak
Tentative de selfie. Verdict luminosité : échec.

La cascade est magnifique et hors du commun. Elle vaut vraiment le détour, et la promenade est très agréable. Par contre, le cadre un peu trop touristique lui enlève un peu de charme malgré tout

La vallée de la Soča

Nous reprenons la route en direction du Nord. Nous remontons de Kobarid vers Bovec en longeant, la plupart du trajet, la Soča river. Elle est connue comme étant l’une des plus belles rivières d’Europe, et vous allez vite comprendre pourquoi! Elle est également réputée pour les amateurs de rafting et de canoë. Si l’expérience vous tente, vous trouverez plusieurs centres de location (de kayak, raft, canoë) dans le coin. Nous avons croisé quelques groupes, plus ou moins sportifs, et on doit dire que ça nous a donné envie d’essayer! La prochaine fois, on se prévoit une après-midi sur les eaux émeraudes de la Soča.

Conseil : Bovec est le village idéal si vous recherchez une activité en plein air encadrée le temps d’une journée ou de quelques heures.

L’eau émeraude de la rivière Soča
L’eau émeraude de la Soča River

Le Grand Canyon de la Soča

Passé la ville de Bovec, nous avons cherché un spot pour pique-niquer pour le diner. Nous avons lu que l’un des plus beaux points de vue sur la rivière de la Soča est son Grand Canyon. Après quelques recherches sur Google map, nous sommes arrivé à ce point d’intérêt. C’était assez bondé, ambiance de camping assurée, avec des personnes sautant des rochers en criant. Nous n’avons donc pas trainé ni diné aux Gorges de la Soča, mais nous avons tout de même été jeté un oeil sur ce mystérieux canyon.

Conseil : Entrez « Grand Canyon of Soča » sur Google Map pour accéder au lieu en voiture. En sortant de Bovec, prendre sur la droite, la route 206. Après le plus gros tournant, à l’embranchement ou la rivière forme un Y, vous êtes arrivés. Vous vous trouvez au début de la Lepena Valley (Vallée de Lepena).

Petite pause dans le grand Canyon des Gorges de la Soča. L'eau est transparente et turquoise
Grand Canyon des Gorges de la Soča

Le canyon est constitué de piscines naturelles d’un bleu émeraude époustouflant. La rivière semble assez profonde car des personnesplongent d’une hauteur d’environ 10 mètres. La roche blanche contraste à merveille avec le feuillage et la rivière.

Pique-nique sur les rives des Gorges de la rivière, mais sans soleil.

Nous continuons la balade et nous stoppons sur la berge de la rivière. Une petite table de pique-nique semble avoir été posée là juste pour nous!

Conseil : Il y a beaucoup de tables de pique-nique bien situées à proximité de la Soča. Si l’idée vous plait, profitez-en! Il y a des poubelles et des toilettes sur la plupart des spots!

Le Col de Vrsič

Nous continuons de remonter la route 206, et traversons le Parc National du Triglav. Nous empruntons la fameuse route panoramique menant au Col de Vrsic (Vrsič Pass). Vous ne serez pas déçus par le spectacle qu’elle offre tout au long des kilomètres!

Conseil : Attention si vous souffrez du mal des transport, il y a pas mal de lacets et c’est assez vallonné… Comptez près de 60 virages en épingle à cheveux jusqu’au col.

Vue de notre voiture sur la route menant au Col de Vrsic avec de belles couleurs sur les roches des montagnes
Vue sur la route menant au Col de Vrsic

Une fois arrivé au point culminant du col le plus haut de Slovénie (1611 m d’altitude tout de même), vous pourrez profiter d’un beau panorama sur les paysages environnant et la vallée de la Soča et de la Sava. En effet, ce col joint les deux vallées.

Conseil : Le Col de Vrsic est fermé en hiver. Il est généralement ouvert entre avril-mai et octobre. S’il est fermé, vous serez obligé de faire un détour jusque Tarviso, en Italie.

En continuant toujours vers le col de Vrsic, arrêtez-vous à quelques kilomètres de Kranjska Gora. Vous découvrirez, sur la droite de la route, une petite chapelle orthodoxe russe, tout en bois. Ce monument a été érigé en mémoire des prisonniers russes qui ont perdu la vie lors de la première guerre mondiale. Si vous voulez connaitre l’histoire plus en détail, rendez-vous ici!

Petite photo avec le drone à la chapelle russe du col de Vrsic avec les couleurs de fin de journée
La chapelle russe du col de Vrsic

Conseil : Pour ne pas la louper, entrez « Ruska Kapelica » dans votre GPS.

Le Lac de Jasna

En continuant vers le Nord, juste avant d’arriver à Kranjska Gora, le lac Jasna vaut lui aussi un petit arrêt. Il s’agit, en réalité, de deux lacs artificiels interconnectés le long de la route. L’endroit est plutôt paradisiaque, très calme et paisible. Le spectacle sur les montagnes est vraiment superbe, surtout si vous y êtes aux golden hours!

Une de nos plus belles photos prise par notre drone au lac de Jasna en Slovénie en fin de journée
Le lac Jasna fin de journée

Conseil : Si vous avez le temps, aventurez-vous de l’autre coté du lac pour y trouver Zlatorog. Il parait que ce petit chamois d’or porte chance à qui le touchera! Si vous loupé le chamois au bord du lac, la légende dit que ça fonctionne aussi avec les bouteilles de bière du même nom…

Les Sources Zelenci

Le soleil est sur le point de se coucher. Nous filons à l’extrémité Nord du Parc du Triglav, vers la dernière étape de cette première journée bien remplie. Arrivés au parking, comptez 5 bonnes minutes pour rejoindre les fameuses sources de Zelenci.

Le panorama sur les Alpes Juliennes en toile de fond est juste magnifique! Nous arrivons juste à temps pour profiter d’un superbe coucher de soleil sur les montagnes. Les couleurs étaient vraiment très belles.

Conseil : Le parking est assez grand et gratuit en bord de route. Si vous arrivez aux sources en soirée, il y a énormément d’insectes volants, et ça peut rebuter. Il y en a vraiment beaucoup et ils ressemblent à de petites libellules, mais beaucoup plus agitées. Une petite heure suffit pour profiter de l’endroit et se balader à son aise.

Le petit ponton en bois longeant un coté seulement des sources est très joli. Au bout de ce ponton, vous pourrez prendre un peu de hauteur dans la tour d’observation. Les sources de Zelenci valent le détour, juste pour vous perdre dans leurs profondeurs cristallines… Un lieu naturel et paisible, facile d’accès et gratuit.

Petit drone pour voir les sources de Zelenci  d’un autre angle
Petit drone pour voir les sources d’un autre angle

Retour vers l’hôtel

Photo de deux bonnes pizza

On termine la journée avec le sourire : une bonne bière et une pizza super croustillante! Pour l’adresse, ça se passe à la Pizzeria Rustika, à quelques mètres du bord du Lac de Bled. On s’est régalé, les pizzas étaient délicieuses! Et en prime, ils nous ont aimablement reçus alors qu’il était assez tard.

Vous l’aurez compris, la balade et ses arrêts sur les rives de la Soča est une activité incontournable lors de votre road trip en Slovénie!

Nous avons dormi au Vesna Apartment à Bled. Les appartements sont très spacieux, récents et propres. De plus, la propriétaire est adorable.

De plus, ce logement est idéal si vous souhaitez visiter les Gorges de Vintgar de bonne heure le lendemain matin!

Jour 3 : Vintgar Gorge, Pericnik Falls et le lac de Bled

Les Gorges de Vintgar

Nous nous sommes levés très tôt, vers 5h00, pour être les premiers sur le site des Gorges de Vintgar. C’est indispensable pour éviter les « embouteillages » sur les promontoires en bois tout le long de la rivière. Démarrez du village de Zasip et vous vous promènerez à travers les champs avec une vue très jolie sur le village sur la première partie de la balade.

Pour cette randonnée d’environ 1 heure de marche, nous avons suivi le chemin indiqué sur cette carte. C’est une balade très agréable et facile avec seulement 150 mètres de dénivelé.

Conseil : N’hésitez pas à dormir au village de Zasip. Le logement ne se trouvant qu’à 2,7km de l’entrée, il est idéalement situé pour commencer la journée par la randonnée jusqu’aux Gorges.
Sur le plan ci-dessus, notre logement est représenté par le bonhomme juste à droite de Zasip. Nous avons rejoint le carré jaune en dessous de Zasip et ensuite suivi la ligne pointillée rouge jusque l’entrée située au parking de Vintgar.
Arrivés à la sortie des gorges, au point vert Slap Sum, nous avons suivi la ligne pointillée rouge jusque la jolie église Sveta Katarina avant de rejoindre notre voiture à l’hôtel.
Nous recommandons cette option qui vous fait profiter de magnifiques points de vue avant d’apprécier la beauté de Vintgar.
De plus, cela vous fait également économiser 5€ de parking à l’entrée des gorges.

Une fois arrivés à l’entrée, vous découvrirez la rivière Radvona qui a creusé une vallée encaissée dans les rochers. Vous vous promènerez sur un sentier aménagé en bois le long de celle-ci pendant près de 2 kilomètres au dessus des eaux translucides de la rivière.

Conseil : Arrivez sur place avant 8.30 le matin. L’accès est possible à partir de 7.00. Le pire moment de la journée se situe entre 10h et 13h où les cars de touristes débarquent à flot. L’entrée coûte 10€ par adulte. Plus d’infos sur le site officiel.

Nous avons adoré nous retrouver au coeur d’une nature intacte pour un moment d’émerveillement, seuls avant l’arrivée des foules.

À la fin du parcours, il y a une petite cafétéria qui propose des cafés et douceurs pour reprendre des forces pour le retour. L’arrêt est agréable avec une belle vue sur la rivière en contrebas et le bruit de de la cascade Sum Slap pour agrémenter le tout!

Avant de quitter les gorges, ne loupez pas la Sum Slap, une cascade assez sympa en contrebas de la sortie. L’eau est toujours aussi belle et vous pourrez piqueniquer ou vous reposer un peu au soleil sur les gros rochers le long de la rivière.

Au retour, la promenade est très sympa également. Nous sommes passés par de grands champs ensoleillés et par la petite église Sveta Katarina, bien gardée par ses petites chèvres!

La promenade terminée, nous décidons de diner dans un petit restaurant typique slovène au coeur du village de Zasip : Gostilna Kurej. Nous ne comprenons pas le menu non traduit, nous choisissons donc des plats au hasard. Verdict : c’était délicieux! Moment d’immersion totale et saveurs des plats bien parfumées!

Pericnick Falls

Le ventre bien rempli, nous prenons la route vers la cascade de Pericnick qui se situe à environ 30 kilomètres de Zasip. Cette cascade se trouve à l’intérieur du Parc National du Triglav, le point culminant de la Slovénie.


Nous avons vraiment apprécié cette cascade! Elle est impressionnante de par sa hauteur, mais sa particularité n’est pas seulement sa taille…

Conseil : Attention, son accès n’est pas aisé, il faut emprunter un petit sentier qui grimpe assez fort. Prévoyez donc de bonnes chaussures. Quel spectacle une fois arrivé au bas de la cascade…

Sa particularité dons, c’est le fait de pouvoir passer derrière la chute d’eau, à l’intérieur de la cascade en quelque sorte… Ça rafraîchit en cas de chaleur, plutôt originale comme curiosité!

Nous n’avons pas pris le temps de monter plus haut, mais sachez qu’une seconde cascade se trouve juste au dessus de celle-ci, plus petite parait-il mais qui vaut la peine d’être vue elle aussi. Vous pourrez apprécier d’autres vues sur la région, encore plus spectaculaires. Il est aussi possible de se glisser derrière…

Conseil : Par contre, le sentier pour y arriver est encore plus chaotique que le précédent.

Nous reprenons la route vers bled en longeant la rivière de la Soča à plusieurs reprises. De très jolis points de vue encore jusqu’au lac.

Conseil : N’hésitez pas à regarder nos stories à la une sur insta pour plus de visuels! Dans « Bled & co. »

Le lac de Bled depuis le point de vue Mala Osojnica

Nous terminons la journée avec une petite randonnée dans la foret en face du lac de Bled pour aller y admirer le coucher de soleil. Nous nous rendons au célèbre point de vue Mala Osojnica, que vous avez certainement déjà vu passer sur les réseaux sociaux.
Pour le trouver sur Google, vous pouvez également rechercher Ojstrika.

Conseil : Une fois arrivé au lac de Bled, ne cherchez pas de parking gratuit (perte de temps et peu de chances d’en trouver dans une distance raisonable) et garez-vous au parking « P Mal Zaka« . Il se trouve à moins de 2 km à pied du point de vue et ne coute pas tellement cher : 6€/4h ou 10€/jour.

Nous vous conseillons l’itinéraire suivant qui est le plus direct pour rejoindre le point de vue.

On ne va pas se mentir, une fois rentré dans le bois, le chemin pour y arriver est très escarpé et ça monte très fort (Près de 700m de D+ sur moins de 500 mètres de marche)! Comptez 20-30 minutes dès que vous pénétrez dans la forêt.

Conseil : Prévoyez à nouveau de bonnes chaussures de trail et de l’eau. Pensez aussi à une petite couverture sur laquelle vous installer pour admirer le sunset sur ce paysage de fou!

Vous serez remotivés dans votre ascension en voyant progressivement le paysage se dessiner à travers les arbres au fur et à mesure que vous prenez de la hauteur!

Une fois arrivés au point de vue, nous avons pris une claque : paysages magnifiques, un charme hors norme et coup de coeur assuré pour cette petite île qui semble flotter sur le lac de Bled.

Nous redescendons dans l’obscurité après en avoir pris plein les yeux durant près d’une heure en voyant les montagnes en arrière fond du lac changer de couleur.

Conseil : Il est également possible de faire le tour du lac en vélo ou à pied (comptez 1h30 pour le tour du lac à pied).
Selon nous, le point de vue du château est moins intéressant car l’île est moins bien orientée sous cet angle.
Un autre point de vue situé encore plus haut que Mala Osojnica est accessible à pied également, en grimpant encore de quelques centaines de mètres. Il s’appelle Velika Osijnoka. C’est l’option que nous avons gardée pour le levé du soleil le lendemain matin!

Nous avons souper au restaurant du camping au bord du lac, le Restavracija Camping Bled. Les prix sont raisonnables et la qualité est celle d’une brasserie milieu de gamme. Nous recommandons pour la vue sur le pouce mais sans plus.

Nous avons logé à la Guesthouse Osvald à une dizaine de kilomètres du lac pour le rapport qualité prix très interessant.

Jour 4 : Lac de Bled, Cascade Savica, lac Bohinj

Lac de Bled – Velika Osojnika

Nous quittons la guesthouse à 4h30 du matin pour débuter la marche jusqu’au point de vue de Velika Osojnika à 5h00. Il fait 16°, l’ascension s’annonce « gérable ».

Conseil : Garez-vous au même endroit que la veille, l’itinéraire est le même à la différence qu’il faut encore monter plus haut (une peu plus de 750 mètres de D+)! Nous avons mis 50 minutes (en se perdant un peu sur la fin) pour atteindre le point de vue. Surtout, n’oubliez pas la lampe frontale si vous y allez pour le sunrise!

Inutile de vous préciser que le spectacle était encore plus grandiose que la veille! Nous avons eu la chance d’avoir un ciel dégagé et voir percer le soleil derrière les montagnes en arrivant sur place à 5h50. Nous étions complètement seuls à ce point de vue jusque 7h45 et nous n’avons vu personne. Il y a un petit banc avec un coeur trop romantique sur place.

Conseil : Coup de coeur de fou de ce road trip en Slovénie! Si vous êtes en couple et que la randonnée ne vous fait pas trop peur (ça ne dure pas trop longtemps, promis), franchement, allez-y!!

Nous redescendons à notre aise avec les premières lumières de la journée. Quel bonheur de se lever si tôt (bon, d’accord ce n’est pas ce qu’on s’est dit instinctivement au réveil…) et de profiter seul de cette nature et ce calme!

Le rivage du Lac de Bled

Une fois revenus au bord du lac, nous prenons la pose sur le bel embarcadère en bois qui s’enfonce vers l’île. Le cadre est tout simplement magnifique! Quelle tranquillité, incroyable!

Après avoir hésité quelques minutes, Loulou à même piqué une tête dans cette eau qui semble si pure. Il pensait nager jusqu’à l’île mais c’était un peu loin quand même… La température de l’eau était étonnamment bonne, plus tard dans la matinée, plein de personnes se baignaient.

Conseil : Venez vraiment le plus tôt possible après le lever du soleil pour profiter d’une tranquillité vraiment ressourçante. Il est également possible de louer des padels, des pédalos et des kayaks pour se balader sur le lac.

Ne loupez pas les pletna, petits bateaux traditionnels propres au lac de Bled. Vous pouvez faire une balade avec un gondolier, et même rejoindre le petit îlot. Comptez 14€ la traversée.

Conseil : Possibilité également d’opter pour une traversée en barque, expérience plus intimiste et moins couteuse que les gondoles. 

Nous déjeunons dans une petite boulangerie pâtisserie locale, Hitri Kruhek, de l’autre côté du lac. Les viennoiseries étaient un peu grasses et plus lourdes que chez nous, mais cette petite pause sucrée nous a quand même bien plu après l’effort de ce matin!

Nous quittons le lac avec nostalgie pour l’étape suivante. Avant de partir, nous shootons quelques photos avec le drone. On ne se lasse pas de cette beauté.

Conseil : Après avoir fait le tour du lac et observé les différents points de vue, nous vous conseillons la zone de notre parking près du camping qui est la plus agréable avec sa petite plage, et la plus belle vue.

La cascade Savica

Nous reprenons la route vers le lac de Bohinj pour aller admirer la cascade Savica à une bonne demi-heure du lac de Bled.

Conseil : Il est possible de se garer près du lac (à l’extrémité ouest) et de marcher un peu plus de 30 minutes jusque la cascade. Sinon, un parking est disponible sur place au tarif de 4€/véhicule, auxquels il faut ajouter 3€/adulte. Comptez 20 minutes jusque la cascade.

Il y a plusieurs marches et un peu de chemin avant d’arriver à la cascade. L’accès est assez étroit et il y a énormément de monde. En effet, cette cascade est très visitée de par sa proximité avec le lac. La cascade est certes très belle, mais elle n’est pas accessible, seulement visible depuis un promontoire saturé en touriste. Il faut prendre la photo au travers d’une grille si l’on veut être au plus près.

Conseil : Nous ne recommandons pas cette cascade car le prix demandé est démesuré par rapport à d’autres joyaux du pays et il n’est pas aisé de profiter de l’endroit (sauf si vous souhaitez pique-niquer dans la foret sans voir la cascade). Seul un aller-retour est possible en quasi file indienne dans les deux sens. Nous ne comprenons pas cet engouement pour l’endroit.

Lac de Bohinj

Nous filons au lac de Bohinj, le plus grand lac de Slovénie, après notre déception à la cascade Savica. Nous nous garons sur un énorme parking de terre/sable après avoir pesté à trouver une place qui se libère.

Conseil : Parking payant à 1,3€/h ou 15€/journée. Impossible de se garer gratuitement, même dans les villages voisins.

Arrivé au lac, le ciel est couvert, mais malgré cela, les rives sont bondées de monde et ça crie dans tous les sens. Les occupants des lieux sont globalement indisciplinés, avec des enfants qui courent partout (même sur vos serviettes) et des chiens qui viennent très près de vous également. L’eau n’est pas spécialement attirante pour une baignade.

Nous avions pourtant lu que c’était l’un des plus beaux lacs du pays. Il est aussi possible de pratiquer différentes activités comme le parapente, volley, kayak, rafting, VTT, escalade ou encore simplement de la marche. La fameuse randonnée des Sept Lacs est renommée dans le coin. Peut-être ne sommes nous pas arrivés au bon endroit pour en profiter pleinement?

Conseil : Vous l’aurez compris, grosse déception pour ce lac. L’environnement ne correspond absolument pas à ce que nous apprécions en voyage. Nous n’avons pas non plus trouvé les lieux propres ni relaxant.

Le village principal du bord du lac (à l’extrémité est) est Ribcev Laz, où vous pourrez admirer l’église Saint Jean Baptiste. Elle est impressionnante de par sa proximité avec la route et sa taille.

Conseil : Si vous passez par Bohinj, faites le détour en voiture jusqu’à l’église, la scène est assez photogénique.

Nous fuyons l’endroit et reprenons la route vers notre hôtel au pied de Velika Planina, le plus grand pâturage d’Europe que nous découvrirons le lendemain.

Sur la route, à quelques kilomètres du village médiéval de Škofja Loka, ne manquez pas l’église de Jamnik.

C’est un endroit très surprenant à ne pas manquer lors d’un road trip en Slovénie. Vous devrez faire un petit détour et la route pour y arriver est étroite et sinueuse, mais le coup d’oeil en vaut vraiment la peine!

DCIM100MEDIADJI_0166.JPG

En arrivant, il pleuvait et un arc-en-ciel surplombait la colline sur laquelle nous avons découvert l’église. Le panorama était juste incroyable! L’église est comme suspendue dans le vide, elle offre un décor unique et un point de vue fabuleux sur les Alpes Juliennes.

Après avoir profité de l’endroit et immortalisé cet instant suspendu dans le temps, nous nous dirigeons vers notre logement, Lepa Lopa Ghuesthouse, à Kamniška Bistrica-Kokrsko. Nous recommandons ce logement pour son cadre verdoyant au milieu de la nature luxuriante en pleine montagne, pour ses chalets typiques en bois avec terrasse et surtout pour sa proximité avec notre visite de Velika Planina le lendemain.

Jour 5 : Velika Planina, le plus grand pâturage d’Europe

L’alpage de Velika Planina : second gros coup de coeur de notre road trip en Slovénie!

Vous pouvez le rejoindre depuis le village de Kamniška Bistrica de deux manières différentes :

La première en prenant une télécabine datant de 1964, puis un autre vieux télésiège pour rejoindre le plateau de Velika Planina qui se trouve à plus de 1400 m d’altitude.
Conseil : L’aller-retour coûte 21€/personne en été (12€/enfant et billet 50€/famille). Toutes les informations et les horaires sont à disponibles sur le site Velika Planina. Les billets sont disponibles directement au pied de la télécabine.

Pour la petite histoire, ce vieux télésiège détient le record du plus long d’Europe dans la catégorie sans pylône entre la gare de départ et d’arrivée.

La seconde option, moins onéreuse, est d’emprunter en voiture une longue route étroite et caillouteuse de montagne. Vous arriverez alors sur un parking un peu plus haut et il vous restera à effectuer le reste de la montée à pieds jusqu’à atteindre les alpages (mais ça semblait assez long vu depuis le télésiège).

Conseil : Vous l’aurez deviné, on a opté pour la première option, par soucis de gain de temps et pour profiter un maximum sur place. (Et accessoirement, car ça montait vraiment fort…)

Une fois arrivé au village de bergers (à l’alpage donc), nous sommes instantanément captivés par le paysage qui s’offre à nous : un alpage verdoyant à perte de vue, des cabanes de bergers typiques en bois éparpillées un peu partout sur les alpages, des vaches en liberté peu farouches et une vue magnifique sur les montagnes. Sans parler de ce bol d’air frais qui fait tellement de bien et procure une sensation de liberté incroyable.

Pour découvrir l’alpage de Velika Planina, nous avons opté pour une randonnée d’environs 2h à travers les petits villages de bergers. Sur les conseils du blog Slovénie Secrète, nous avons donc suivi l’itinéraire suivant : Velika Planina > Mala Planina > Gojka Planina > Planina Dovja raven (ou Bukovec) > Velika Planina.

Conseil : Soyez bien attentifs car le sentier n’est pas très bien balisé et nous avons bien failli nous égarer. Après Velika Planina, Mala Planina est donc le premier village que vous croiserez. Vous devrez alors rejoindre une petite table d’informations qui vous indique où vous vous trouvez sur l’alpage à l’aide d’un numéro. A partir de là, vous devrez suivre le chemin grâce aux numéros inscrits sur les tables d’informations situées à chaque étapes de la balade.

Nous avons passé la journée sur place, ce fut vraiment une journée très agréable. Nous nous sommes arrêtés plusieurs fois pour s’étendre dans l’herbe, profiter du paysage, et pique-niquer (en veillant bien à ne rien laisser sur notre passage bien entendu!)

Conseil : Si vous êtes curieux de découvrir des mets locaux, certaines petites cabanes en bois proposent une petite restauration. Mais attention, il n’est possible de prendre qu’un seul plat : le kislo mleko, une sorte de bol de lait caillé accompagné de quelques morceaux de fromage. Personnellement, nous n’avons pas osé tester.

Nous avons été surpris par l’orage en fin de journée. Nous avons eu très peur avec la violence des éclairs et la taille des grêlons qui nous tombaient dessus. L’orage était si puissant qu’une fois revenus (non sans peine) au télésiège, nous avons du attendre encore plus d’une heure que le gardien relance la machine pour nous garantir la descente en sécurité.

Une fois revenus au village de Kamniška Bistrica, nous reprenons la route vers notre logement. Il s’agit des Apartments Shishka à Lubjana, la capitale du pays que nous visiterons le lendemain.

Le soir, nous nous rendons tout de même au centre ville pour se faire un petit resto . Les bâtiments et les ponts sont éclairés, les terrasses sont ornées de guirlandes guinguettes, l’atmosphère est vraiment agréable et bien vivante après une journée de randonnée.

Nous jetons notre dévolu sur le restaurant Aroma. Le cadre est très sympa mais ce ne sont pas les meilleures pâtes que nous aurons goutées du séjour.

Jour 6 : Lubljana – Château de Predjama

Découverte de la capitale Slovène

La capitale de la Slovénie, Lubljana, volerait presque la vedette à sa voisine Prague. En effet, cette jolie grande ville a tout pour plaire : une vieille ville aux ruelles fleuries et colorées, des terrasses animées avec une gastronomie surprenante, des bâtiments au style Art Nouveau (de par sa proximité avec Vienne) et un château surplombant le tout.

La liste des choses à visiter est plutôt complète : Le château perché sur sa colline, Metelkova un ancien site militaire qui est transformé en un squat alternatif artistique, le parc Tivoli qui se transforme en forêt, le marcher du centre sur la place Vodnikov, le Pont des Dragons, le pont des Bouchers et le Triple pont.

Nous avons sélectionné ce qui nous tentait le plus parmi cette sélection. Nous aimons flâner dans les ruelles ou le long de la rivière Ljubljanica pour en admirer ses beaux points de vue, ainsi que nous poser régulièrement pour boire un verre ou casser la croûte.

Voici donc comment nous avons organisé la journée.

Tivoli City Park

Nous commençons la journée par une balade bien matinale au coeur du parc Tivoli.

Nous pénétrons par le nord et traversons tout le parc jusqu’au bel étang de Čolnara.

Place Preseren

Nous rejoignons le centre en arrivant sur la place Preseren. Elle est très animée avec beaucoup de monde et des brumisateurs géants en suspension au-dessus de nos têtes. Il y a une barre à laquelle se pendre pendant 2 minutes pour essayer de gagner 500€, des artistes de rue, des chariot de glace qui déambulent. L’ambiance est très estivale comme nous aimons.

Butchers’s Bridge

Nous traversons le célèbre pont des bouchers. Il est très agréable car il surplombe une partie du canal qui est vraiment belle. De plus, les rambardes du pont sont aménagées pour que vous puissiez y attacher un cadenas. Bien entendu, nous y avons attaché le notre!

Central Market

Direction ensuite le marcher central. Nous faisons le plein de vitamines en achetant quelques barquettes de fruits. Nous avons ainsi quelques petites douceurs pour flâner dans le marcher.

Le marcher aux fleurs séchées se trouve juste à côté mais nous ne l’avons pas visité.

Dragon Bridge

De là, nous nous dirigeons vers le château en empruntant le pont des dragons. Les statues qui ornent le pont sont très belles et valent le détour.

Nous dinons dans un petit restaurant à côté du marcher aux poissons et vue sur le canal. Très bon moment, poissons frais et délicieux, cadre romantique! Je ne me souviens plus du nom du restaurant, mais il y en a plusieurs vraiment sympas avec vue dans le coin. Il se trouve juste en face du glacier Cacao, de l’autre côté du canal.

Château de Lubljana

Nous nous rendons ensuite au funiculaire au pied du château pour commencer l’ascension. Il est possible de monter à pied si vous vous sentez d’humeur sportive ou si vous ne souhaitez pas débourser la modique somme de 4€/personne pour emprunter le funiculaire.

Conseil : Ceci dit, il parait que les ruelles qui montent au château offrent de beaux points de vue sur la ville. Une prochaine fois peut-être, nous tenterons cette option. Cependant, le funiculaire est vraiment sympa et rapide.

Une fois arrivés au sommet, vous pouvez visiter le château, la chapelle, boire un verre et vous rendre dans la tour pour admirer le panorama sur toute la capitale slovène. Nous avons apprécié ce spectacle.

N’hésitez pas à aller jeter un petit coup d’oeil dans la chapelle du château, son plafond coloré et remarquablement bien conservé est impressionnant.

Le glacier Cacao

Sa réputation n’est plus à faire. Vous commencez à nous connaitre… On a terminé la balade chez le glacier Cacao, le long du canal, à l’ombre de ses grands parasol. Glaces délicieuses, moment cocooning assuré, surtout par fortes chaleurs.

Conseil : S’il fait chaud et que vous aimez le café, je vous recommande sans hésitation leur Iced Coffee, un délice, sucré et rafraichissant.

Comme dit plus haut, Ljubljana offre beaucoup de petits sites à découvrir mais pas d’immanquable comme ça peut être le cas dans d’autres capitales européennes de l’Europe de l’Est. C’est une ville relativement petite avec seulement 280 000 habitants. À côté de ses voisines Prague, Vienne ou encore Budapest que nous avons eu le plaisir de visiter, Lubljana reste plus modeste mais n’en est pas moins une ville très agréable pour se balader et flâner en amoureux. Nous avons apprécié la ville, mais nous ne pouvons pas parler de coup de coeur.

Une journée suffit pour visiter la capitale, Ljubljana, et cet arrêt constitue une belle étape lors d’un road trip en Slovénie.

Le château de Predjama

Le Château de Predjama  date du XIIIe siècle. Sa particularité est qu’il est édifié à flanc de falaise, au dessus d’un gouffre karstique, pour rendre son accès difficile, voire impossible.
Nous n’avons pas visité le château, mais le voir de l’extérieur est déjà une curiosité hors du commun. Vraiment impressionnant à voir si vous passez dans le coin.

Conseil : Le château ferme à 17h et l’entrée est à 13,80€/personne. Il parait qu’il y aurait un passage secret dans le château (à réserver en avance), qui permettait de sortir directement par les grottes.

Nous rentrons à l’hôtel après le coucher du soleil. Nous logeons à Room Grill, notre coup de coeur de ce road trip en Slovénie! Les propriétaires sont plus qu’adorables, aux petits soins avec nous, les chambres sont ultra propres et confortables, il est possible de travailler sous la pergola, et le petit déjeuner est juste exceptionnel. Ne loupez pas cet hébergement si vous en avez l’occasion!

Le soir, nous allons souper au restaurant Aviopub un peu plus loin. Nous avons adoré les grillades et le cadre qui nous ont rappelé notre roadtrip aux USA et ses dinners tout au long du voyage.

Conseil : J’ai dégusté un steak de thon rouge saisi, à tomber! Je vous le conseille. Loulou a opté pour le burger et l’a validé aussi. Bon ap’

Jour 7 : Les grottes de Postojna et de Skocjan, Piran

Les grottes de Postojna

Que diriez-vous d’une visite de grottes si la météo est maussade? Les grottes de Postojna sont les plus connues et les plus visitées de Slovénie. Elles se trouvent à quelques kilomètres seulement de Predjama.

La grotte est grande et impressionnante avec des galeries, des colonnes, des salles et des tunnels à perte de vue et aux couleurs variées. Vous ne saurez plus confondre les stalactites et les stalagmites en sortant de là. La visite était vraiment sympa et spectaculaire, surtout la partie en petit train qui traverse plusieurs salles. On se sentait un peu comme à Disney.

Nous avons trouvé l’extérieur un peu dénaturé du au complexe touristique construit tout autour. Durant la visite, on se sent aussi un peu pressé par les foules et les groupes qui se succèdent.

Conseil : Le tarif de l’entrée est de 28€/adulte. Parking payant 5€/voiture. Comptez 1h30 de visite. La visite guidée (en anglais) couvre 5 km de grottes, dont 3,2 km par un petit train électrique. N’oubliez pas de bien vous couvrir pour la visite car il ne fait qu’environ 12° une fois à l’intérieur. Pensez à réserver à l’avance car nous avons du attendre près de 2h étant donné que les créneaux précédents étaient déjà tous complets.

La visite se termine par une sorte de grotte observatoire avec plein d’aquarium abritant différentes especes animales.

Parmi ces aquarium, vous en découvrirez un qui héberge le mythique « dragon » de Postojna. Espèce très particulière. Si vous le trouvez mignon, vous pourrez même en acheter sous forme de peluches et autres à la sortie.

Conseil : Nous recommandons cette visite bien qu’elle soit onéreuse et très touristique. Vous trouverez toutes les infos relatives la visite sur le site officiel des grottes de Postojna.

Les Grottes de Skocjan

Les grottes de Skocjan sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit d’un véritable canyon sous-terrain avec une cavité de plus de 100 mètres de hauteur. C’est la visite la plus fabuleuse de notre road-trip en Slovénie.

Conseil : Comptez 20€/personne pour l’entrée. Si possible, réserver votre entrée à l’avance pour éviter également une attente trop longue. Comptez 1h30 de visite. Toutes les infos et horaires de visite sont disponibles sur le site officiel des grottes de Skocjan (et en français s’il vous plait!)

Une fois les billets en main, les guides nous amènent à l’entrée et nous répartissent par langue (anglais, allemand, italien mais pas français). Si nous avons trouvé les Grottes de Postojna remarquables, celles-ci sont époustouflantes par l’immensité des salles, on se sent dans les entrailles de la Terre!

Ces salles ont été creusées par la rivière souterraine et vous pourrez encore y voir les marques du niveau de l’eau sur les murs. Le parcours est soigneusement éclairé et forme une ligne lumineuse qui semble flotter dans les grottes. Loulou, ainsi que plusieurs personnes ont dit que l’on se croyait dans Les Seigneurs des Anneaux (mais je n’ai pas vu le film personnellement).

Conseil : Les photos et vidéos sont interdites à l’intérieur. Je vous mets donc quelques photos issues de Pinterest pour vous donner une idée.

À la sortie de la grotte, on se retrouve livrés à nous-mêmes pour remonter le gouffre dans lequel nous sommes descendus. L’ascension était assez physique, plus de 30 minutes de marche, d’autant plus qu’il tombait des cordes. Passez voir la petite cascade juste à la sortie .

La ville de Piran

Généralement, Piran est la première ou dernière visite en Slovénie lors d’un road trip en Europe, pour la bonne et simple raison qu’il est juste à côté de la frontière croate et que la ville est tout de même sympathique. En effet, que ce soit pour sa vielle ville aux ruelles colorées, son campanile avec un panorama à voir absolument, des petites places toutes plus charmantes les unes que les autres et surtout sa belle promenade le long de la mer avec sa plage de galets un peu plus loin, ce joli village fait face à la mer Adriatique mérite que l’on s’y attarde quelques heures.

En arrivant à Piran, nous avons d’abord été profiter du beau soleil en bord de mer et nous sommes garé près du port.

Nous avions bien envie de nous poser un peu, d’une petite douceur et d’un café. Nous nous sommes donc arrêté au Café Neptun, en bordure de mer. Un super bon moment, délicieux cafés et quasi seuls sur la terrasse. Quel bonheur!

Le must de la ville est sa muraille, que vous pénétreriez surtout pour son magnifique point de vue sur la ville et la mer. Surplombant la ville, vous pourrez vous promener librement dans les remparts pour profiter de différents angles. Nous avons bien profité du début des golden hours, et ces couleurs dorées rendaient le paysage encore plus mystique.

Conseil : L’accès à la muraille est de 2€/personne. Les places de parking gratuites sont quasi impossible à trouver. Nous nous sommes garés devant le cimetière où nous avons trouvé des places gratuites durant 45 minutes.

Nous sommes ensuite descendus vers la plage pour profiter du coucher de soleil sur la mer. Celle-ci se trouve en bas des fortifications de l’église de la ville. Entrez Morski Val dans google pour arriver au bon endroit.

Conseil : Attention, la ville est complètment piétonne sauf pour les résidents. Vous pouvez vous garer au parking Fornace situé à 1 km du centre de Piran. Comptez 17€/jour. Une navette gratuite fait le trajet toutes les 10 minutes environs (quasi toute la journée) entre le parking et le centre ville de Piran.

Nous avons rejoint la voiture en passant par les murailles colorées de street art, the Walls of Piran. Nous avons admiré la belle grosse tour en caillou, très bien conservée.

Nous reprenons la route, vers notre étape suivante de notre road trip en Europe : la Croatie.

Nous nous arrêtons au restaurant Stazione Parenzana, entre Piran et la frontière croate, pour déguster de délicieux spare ribs et un hamburger. Ambiance guinguette garantie, grandes tables en bois conviviales, espace en plein air sous une belle pergolas décorée avec soin. Nous recommandons sans hésiter!

Conclusion de ce Road Trip en Slovénie

Notre bilan sur notre road trip en Slovénie est très positif. Nous aurons traversé le pays du Nord vers le Sud en une semaine et nous avons le sentiment d’en avoir bien profité. Les paysages et les ambiances sont très variés. Entre les montagnes, les rivières, les vallées boisées à perte de vue, les prairies arides avec des oliveraies, le bord de mer, on en a eu plein les yeux et aucun jour ne s’est ressemblé.

Selon notre expérience, l’idéal pour le road trip que nous avons planifié serait peut-être de 8 ou 9 jours pour en profiter sans se tracasser de l’heure et des étapes. Pour être vraiment zen et profiter d’avantage des randonnées et des spots de point de vue/pique nique, 12 à 15 jours serait l’idéal en terme de planning.

La Slovénie est une destination idéale aussi dans le cadre d’un road trip en venant de France ou de Belgique, vu sa proximité avec la Suisse, l’Allemagne, l’Italie, la Croatie, l’Autriche ou encore la Hongrie.

Nous avons opté au maximum pour les petites routes de campagnes et avons évité les nationales pour profiter un maximum des ambiances et de la variété des paysages.

Au terme de ces 7 jours de visite à travers des paysages splendides et reposants, nous quittons le pays, des souvenirs plein la tête.

Nous poursuivons notre road trip en Croatie.

Un peu d’histoire…

La Slovénie est un État d’Europe centrale. Il est devenu indépendant suite à sa scission avec la Yougoslavie en 1991. La Slovénie, dont la capitale est Ljubljana, est entourée par la mer Adriatique au sud-ouest, l’Italie à l’ouest, l’Autriche au Nord, la Hongrie au nord-est et la Croatie sur toute la partie sud. Le pays est situé dans la partie orientale des Alpes et son point culminant est le Triglav qui culmine à 2 864 m. La quasi totalité du pays (près de 70%) est couvert de forêt et plus de 35% du territoire est classé en zone protégée, ce qui en fait le pays le plus boisé après la Finlande!

Quand partir visiter la Slovénie

De par la diversité géographique du pays, le climat de la Slovénie varie selon les régions : il est alpin au nord, continental à l’est et méditerranéen à l’ouest et au sud.

L’été peut être très chaud, notamment sur la côte. La capitale Ljubljana est plus dans les terres mais peut également subir de fortes chaleurs. Cela dit les températures sont généralement agréables et les précipitations sont faibles. Les régions alpines vous apporteront un peu de fraîcheur, les températures y étant plus douces en raison de l’altitude. Il n’est également pas rare de trouver encore de la neige en juin sur les sommets les plus élevés.

L’automne est doux sur la côte, tandis que les températures sont fraîches à l’intérieur des terres, voir froides dans les Alpes. Les pluies sont également plus fréquentes à cette période de l’année.

En hiver, la neige tombe sur une grande partie du pays, à l’exception du littoral adriatique. Les températures sont négatives et peuvent atteindre des valeurs extrêmes, notamment dans les Alpes, région qui est alors propice aux sports d’hiver.

Avec le printemps, arrivent la fonte des neiges en basse altitude et le redoux. Les précipitations sont un peu plus élevées qu’en hiver, mais les jours de beau temps se multiplient également.

Voici les tableaux météo de Ljubljana et Bled basés sur les moyennes des années précédentes :

Ce que vous devez savoir avant de partir

  • La monnaie locale est l’euro, pas de change à prévoir.
  • Depuis la Belgique, comptez environ 1000 kilomètres pour arriver à la frontière du pays par l’Autriche (1200km pour les français).
  • Si vous vous rendez au pays en voiture ou que vous souhaitez louer une voiture une fois sur place, vous allez devoir vous munir d’une vignette. Cette vignette vous coutera 15€ pour une validité de 7 jours (ou 1 mois pour 30€) et fera office de paiement pour les autoroutes que vous allez emprunter. Vous pourrez acheter votre vignette à tous les postes frontaliers ou encore dans les stations services. Vous pouvez également acheter votre vignette en ligne avant votre voyage sur le site Toll Tickets. Retrouvez toutes les infos sur la vignette slovène ici! En été, nous vous conseillons d’acheter votre vignette en Autriche ou en Italie avant de passer la frontière pour éviter la queue.
  • Vous pourrez faire vos courses dans un Mercator , qui est le nom d’une chaîne de supermarché en Slovénie.
  • Le pays est peuplé d’environ 2 millions d’habitants parlant le slovène, mais plus de 80 % des slovènes parlent une langue étrangère. L’anglais est adopté par la Slovénie comme première langue étrangère à l’école, suivie par l’allemand. Le hongrois, l’espagnol, l’italien et le français sont également enseignés en tant que langues étrangères. D’une manière générale, les slovènes parlent très bien l’anglais… et l’italien, lorsque vous approchez du littoral! Le français, oubliez! Les slovènes sont ravis de vous voir vous essayer à leur langue : « bonjour : dober dan », « salut : zdravo » , « merci : hvala », « excusez-moi :  dovolite », « s’il-vous-plaît: prossim »!
  • Pour vous déplacer à l’intérieur du pays, vous pouvez utiliser votre propre véhicule ou louer une voiture. Il est aussi évidement possible d’arriver en avion à Ljubljana et de louer une voiture directement à l’aéroport. Cependant, si vous ne souhaitez pas conduire, il existe bon nombre de guides privés qui vous emmèneront au grés de vos envies visiter le pays. Nous vous recommandons l’agence Vagabon in Slovénia pour des tours organisés en groupe ou en privé. Le guide est adorable et parle l’anglais. Il est aussi possible de se déplacer en bus depuis la France et la Belgique avec la compagnie Flixbus (il en existe d’autres également) qui vous proposent des aller-retour jusqu’en Slovénie et vous feront visiter les alentours une fois sur place.
  • À aucun moment nous nous sommes sentis en insécurité en Slovénie. Nous avons trouvé le pays très « safe » et plutôt tranquille.
  • Contrairement à l’idée que l’on pourrait s’en faire, le pays n’est pas si bon marcher que ça. La plupart des emplacements de parking sont payants (et souvent chers) et les activités/visites « gratuites » sont très rares.
  • Le camping sauvage est interdit en Slovénie. Nous vous conseillons donc de bien choisir vos spots sur Park4night pour éviter de prendre une amende, ou de vous faire déloger par la police, comme cela arrive fréquemment dans le pays.

Pour aller plus loin

N’hésitez pas à jeter un oeill sur le site de l’office du tourisme pour le côté plus technique des visite. Sinon, l’incontournable blog Slovénie secrète, une véritable mine d’informations sur le pays, créé par un français passionné de ce pays et expatrié là-bas depuis plus de 10 ans!

Après une semaine sur les merveilleuses routes de la Slovénie, nous comprenons à juste titre pourquoi elle est si souvent surnommée « le joyau vert de l’Europe » !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.